L'actualité du livre
Essais & documentset People / Spectacles  

Le Cinéma ne se rend pas - Essai
de Ludovic Maubreuil
Éditions Alexipharmaque - Les Réflexives 2008 /  17.50 €- 114.63  ffr.
ISBN : 978-2-917579-00-8
FORMAT : 130

Pour vous procurer l'ouvrage :

Alexipharmaque
BP 60359
64141 Billre Cedex
www.alexipharmaque.net


Enfin Maubreuil vint…

Le manifeste est un genre littraire qui, hlas, nest plus gure en odeur de saintet. La fin des avant-gardes et des coles de pense, latomisation des courants dides en autant de variantes et de nuanciers individuels ny sont sans doute pas pour rien. Cependant, il arrive encore de rencontrer sur lcume des jours des pages qui rigent en vertu libratrice la critique, quand tant dautres ne voient dans cette activit que le terrain dexercice de leur petit ego capricieux et revendicateur. Des textes qui osent la mise en question et la rponse par laffirmative ; Le Cinma ne se rend pas appartient sans conteste cette catgorie.

Comme bouquiner nest pas savoir lire, frquenter quotidiennement les salles obscures ou faire surchauffer son lecteur DVD tout le week-end nest pas apprendre regarder. cet gard, Ludovic Maubreuil nest pas un cinphile. Un cinmane sans doute, un cinltre plus encore. Nullement un dilettante. qui le connat dj pour avoir lu certains de ses articles, inutile de dire que Maubreuil est un il dune exigence et dun discernement hors du commun.

Que ce soit en filigrane dun polar, dun sujet caractre social, dun drame, dune rflexion mtaphysique ou encore dun film daction, Maubreuil dcrypte notre poque. Il la dsosse de sa matrice, en retire la maigre substance, la pse pour oser dire que, finalement, le dernier enchantement de ce monde consiste en la reprsentation dniaise que nous en offrent quelques chefs-duvre de la pellicule. Une esthtique du rare, que certains identifieront de llitisme. Mais ceux-l ne dissertent que du prix des choses, pas de leur valeur.

Lide de recueillir en un seul volume des tudes parses est toujours, pour un diteur, un exercice dlicat, voire un risque. Quel lectorat toucher, en effet, avec un ensemble disparate ? Le problme ne se pose pas pour Maubreuil qui partage, avec les plus grands critiques, lapanage de la cohsion. Chacun de ses gots et de ses engouements, aussi antagonistes soient-ils a priori, participe en effet dune weltanschauung parvenue maturit et organise autour dun paradigme fondamental, celui de lopposition entre modernit et anti-modernit. Lobjectif du prsent ouvrage, nous avertit-il, est de tenter de mettre en vidence les contre-feux que lentreprise cinmatographique scrte en son sein. Cette anti-modernit distille au creux duvres rares et mconnues, ou devenues inoffensives force dinterprtations, qui choisit de montrer sans les dcrire ou les imiter, en les prlevant de lutilitarisme ambiant, une infinit dobjet afin de les rendre la Prsence.

Prsence de Los Carax ds lors, prsences de Buuel, de Loach, de Rohmer, de Fellini et de Tarr, rexamins laune de Castoriadis, Abellio et Caillois. Le tout pour un exercice radical destin arracher le spectateur de sa trop tranquille extase : En prenant en main la constitution dun sens qui srige hors du chaos incertain des formes sidrantes, en regardant plus loin que les tressaillements complices de limage et le sous-texte moral des discours rgls, tout ce qui rsiste la reprsentation fonctionnelle dun regard, dun cri, dun sourire, dun paysage ou dun geste, trouve sa place dans notre propre existence, au moment prcis de leur redcouverte, de telle sorte que les atours du monde enfin ne rsonnent plus en vain, mais dun cho qui, dans le mme temps, se conquiert et nous fonde. Face au dsastre des temps, Maubreuil oppose le recours une nouvelle harmonie intrieure et une conscience oprative dun moi dsinstrumentalis, dcill, affranchi.

Lcriture de Maubreuil a de surcrot toutes les qualits que prte la conviction : fermet et souplesse, lgance et force. Cest donc la fois en styliste et en homme de style quil nous fait profiter de son vaste savoir et de sa lucidit. Le Septime Art en regagne six places.

Frédéric Saenen
( Mis en ligne le 28/03/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)