L'actualité du livre
Philosophie  

Les Théories de la république
de Serge Audier
La Découverte - Repères 2004 /  7.95 €- 52.07  ffr. / 120 pages
ISBN : 2-7071-3909-2
FORMAT : 11x18 cm

L'auteur du compte rendu : Laurent Fedi, ancien normalien, agrg de philosophie et docteur de la Sorbonne, est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la philosophie franaise du XIXe sicle, parmi lesquels Le Problme de la connaissance dans la philosophie de Charles Renouvier (L'Harmattan, 1998)ou Comte (Les Belles Lettres, 2000).

Un panorama complet et clair

Ce petit livre dense, prcis, document, expose les thories rpublicaines de la Renaissance nos jours, sans jamais sacrifier la vulgate. Le pari tait audacieux. Grce une matrise parfaite des clivages doctrinaux les plus fins et une connaissance approfondie des textes, tant italiens que franais, britanniques et amricains, lauteur circule avec aisance dans le ddale des conceptions rpublicaines pour nous donner une vision la fois globale et subtile des grandes orientations politiques de lge moderne, axes sur le bien public.

Si lon peut utiliser ce livre comme un manuel (recommandable tout tudiant), il est plus quun catalogue de doctrines. Dabord, il faut noter que lexigence analytique (impose par le genre de la collection) se double dune vise normative, dune rflexion sur le renouveau rpublicain qui succde lre du soupon gnralis et de la recherche dun modle possible et souhaitable de rgime politique. Au fil des analyses et plus nettement dans la conclusion, Audier conteste la rduction du libralisme un individualisme goste et une vision atomisante de la socit. Il existe en effet, et lun des mrites de ce livre est de le montrer, une compatibilit profonde entre le rpublicanisme et un certain libralisme politique, dont la formule a t dlivre au XIXe sicle par lItalien Mazzini et le Franais Renouvier sous le terme de socialisme libral, un courant qui inspira jusqu un certain point Toynbee, Hobhouse, voire Raymond Aron, mais surtout Carlo Rosselli. Contre lassimilation du socialisme libral ce que lon appelle pjorativement le social-libralisme, il met en vidence les sources rpublicaines de ce courant de pense.

On remarquera, ensuite, quun fil conducteur traverse louvrage, balisant les diffrents chapitres : la problmatique de la conflictualit dmocratique, que lauteur aborde partir de son interprtation de Machiavel. Le Florentin a reformul le rpublicanisme romain. Au risque de choquer les humanistes de son temps, il a soulign la valeur positive des dissensions dans le cadre dun rgime appuy sur le peuple et garanti par les lois. Lidal politique de Rousseau, avec son fantasme unanimiste de transparence et sa rfrence aux vertus lacdmoniennes, promeut un autre schma, que la politique de Robespierre aura eu pour effet, en partie, de discrditer au profit dune conception plus dmocratique de la Rpublique. Les pages sur Condorcet sont cet gard clairantes : car cest ce penseur du lien entre progrs scientifique et progrs moral, prfrant Athnes Sparte, qui servira de rfrence aux fondateurs de la Rpublique laque dans les annes 1880.

Le chapitre sur le XIXe sicle franais est riche dinterprtations stimulantes. Tocqueville y est prsent comme libral et rpublicain : libral parce quil fait passer la libert individuelle devant la passion dmocratique de lgalit, dans laquelle il peroit une menace de despotisme de la masse, mais rpublicain parce quil peroit lindividualisme comme une tendance non moins dangereuse, qui doit trouver un contrepoids dans le civisme et la participation la vie associative et communale. Le pluralisme de Tocqueville retrouve travers Montesquieu une veine machiavlienne, malgr les diffrences videntes. Audier expose galement les doctrines moins connues, mais tout aussi passionnantes, de Pierre Leroux, Mazzini, Dupont-White, Henry Michel, Lon Bourgeois ou Lon Duguit. De la question des nationalits la philosophie du solidarisme en passant par le kantisme franais, lessentiel est dit.

Le thme de la conflictualit est repris dans la dernire partie, propos du renouveau rpublicain, notamment au sujet dArendt et de Habermas. Audier nhsite pas critiquer la dmocratie dlibrative de Habermas en ce que celle-ci nglige les antagonismes qui permettent aux interlocuteurs potentiels de sidentifier partir de situations gnralement ingalitaires. En moins de quarante pages, Rawls, Van Parijs, Skinner, Pettit, Pocock, Sandel, Walzer, Kymlicka, Tylor prennent place dans un champ problmatique articul autour de questions telles que le multiculturalisme et lavenir de la citoyennet et de la justice sociale lre de la mondialisation.

Enfin, le pari est tenu grce aussi une mthode rigoureuse. Lauteur dtermine chaque position thorique par ses carts diffrentiels aux positions voisines ou adverses, ces carts tant eux-mmes dclins en fonction des diverses interprtations proposes par les commentateurs dont les noms sont accompagns dune rfrence bibliographique. Les thories contemporaines font, en outre, lobjet dune critique qui permet au lecteur den saisir les faiblesses relativement des modles plus anciens ou mieux construits et, partant, de progresser dans sa rflexion personnelle sur ce qui est possible et souhaitable. On aura compris que ce livre pour tudiants et professeurs sadresse aussi tout simplement aux citoyens.

Laurent Fedi
( Mis en ligne le 27/11/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)