L'actualité du livre
Documentaireset Historique  


Les Archives Couleurs : le 6 Juin 1944
de  Divers
TF1 Vidéo 2004 /  3.05 € - 20 ffr.
Durée film 50 mn.
Classification : Tous publics
Version : DVD 9 / Zone 2
Format image : 4/3 format respect 1.33
Format audio : Franais Dolby Surround 2.0

Bonus :
Interviews de vtrans
Reportage sur les mdias et la guerre
Biographies
D-Day : la premire bataille.



Quand on a eu l’occasion de visionner les dix premires minutes du film Il faut sauver le soldat Ryan de Steven Spielberg, on se dit que l’on a enfin une ide de ce que c’tait vraiment , ce fameux dbarquement. Et d’une manire plus gnrale, on a enfin l’impression de savoir ce qu’est rellement la guerre. Non pas qu’on ait consciemment envie de le savoir, mais force est de constater que pendant longtemps, la guerre c’tait soit Platoon, soit Le jour le plus long. Ah, justement, Le Jour le plus long ! Voil un autre film culte auquel on pense immdiatement quand on voque le 6 Juin 1944. De grands acteurs, une fresque pique… Bref. Que valent tous ces titres devant la ralit ? Que peut la fiction face l’implacable vrit ? En se posant ces questions, on est plus mme, je crois, de comprendre l’intrt de ce DVD.

Le documentaire de cinquante minutes ne se divise pas en grandes parties, ni en grands thmes. Pas de dcoupes plages amricaines / plages anglo-canadiennes par exemple. Le droulement est certes temporel, mais les retours sont frquents : au final on ne trouvera pas ici un documentaire prcis sur le Jour J. Non ce DVD s’inscrit bien dans la collection des Archives en couleur, et ce titre il tire sa lgitimit du choc de cette guerre en multichromie au format 16/9. Mais ce DVD-ci est un peu part mon sens. Le problme principal rside dans la filmographie affrente : on passe cinquante minutes attendre de voir en vrai le Soldat Ryan. Or on ne le voit pas, ni lui, ni un autre, et pour cause.

En effet, les reporters de guerre prsents lors de l’assaut se trouvaient dans le mme bateau si j’ose dire que leurs corrligionnaires : ils sont tout autant morts sous les balles et les obus allemands, ils se sont tout autant noys, ils avaient tout autant peur. Ce documentaire donne voir l’avant dbarquement, l’attente dans les bateaux, la mer houleuse et les canons des destroyers qui crachent sans cesse des tonnes de bombes sur des cotes normandes qui n’en demandaient pas tant. Mais ce DVD ne montre pas la boucherie d’Omaha Beach ; tout au contraire, il la suggre, floue, presque irrelle, mais toujours certaine au loin, l o l’eau de mer prend une teinte rose.

Les Bonus sont ce propos prcieux, et particulirement celui sur les mdias et la guerre. A noter cependant le bonus, assez court (cinq minutes), sur les claireurs qui devaient baliser les terrains de largages des troupes aroportes. Intressants mais trop succincts, ces bonus utilisent des images dj vues dans le document principal, mais parfois alors que les commentaires plaaient l’action un moment diffrent. Il ne faut ainsi jamais se dpartir de cet adage : les images nous mentent. Non pas ici que ce document manipule le spectateur (ce n’est pas du tout le cas), mais il est utile de rappeler qu’en noir et blanc ou en couleurs, les images de guerre ont de tout temps taient des outils de manipulation.

Au final, l’intrt de ce DVD n’est pas dans son didactisme ou sa pdagogie. Pas plus, en tout cas, que peut l’tre un tel document avec sa force d’vocation si puissante. Les bonus valent le coup, et au total, cela donne 80 minutes de vido. Heureusement, on ne recherche pas forcment la quantit quand il s’agit de documentaire, qui plus est pour des archives...


Pierre-Alexandre Vigor
( Mis en ligne le 13/09/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)