L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 28 mai 2018
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Lente dérive
Hugo Ehrhard   Le Dieu du tourment
Le Dilettante 2016 /  18 € - 117.9 ffr. / 224 pages
ISBN : 978-2-84263-848-1
FORMAT : 14,0 cm × 20,6 cm
Imprimer

Né en 1977, Hugo Ehrhard nous propose un deuxième roman dérangeant, désespéré, noir comme une énigme, dont la fin, révélatrice de la vie du héros, est désordonnée et cauchemardesque.

Mai 2012, Olivier Busnel, jeune trentenaire impatient, nous apprend que son épouse Clara a disparu sans ses clefs, son portable, son sac à main, ce depuis un certain temps. Mai 1999, il fait la connaissance de sa future femme, Clara Poirson, dans une discothèque, avant de l’épouser à condition de respecter un contrat d'honnêteté et sincérité... qu’il aura beaucoup de mal à honorer.

Les chapitres se suivent selon une chronologie fantaisiste qui déstabilise le lecteur tout en attisant sa curiosité. «Monsieur tout, tout de suite», Olivier va de bars en boites, la drogue, les hôtels chics et les conseils d’administration ; sa vie part en vrille ; il est orgueilleux, sûr de lui : «Olivier n’était motivé que par la seule et unique perspective, écraser son adversaire du moment» (p.112).

Son père, médecin, meurt subitement dans ses bras, alors qu’il n’a que dix ans, traumatisme qui le perturbera toute son existence sans expliquer toutefois entièrement son parcours en dents de scie. «Avant la mort de son père, il avait été un enfant intransigeant, obnubilé par la notion de faiblesse, en permanence sur ses gardes. Une posture dont nul n’avait jamais compris la justification. Le cynisme était venu s’ajouter à cette panoplie déjà foisonnante» (p.83).

A la suite d’un psychodrame familial violent et la disparition inexpliquée et énigmatique de son épouse, il refoule son chagrin et son incompréhension, donnant le change à son entourage, malgré un comportement erratique. Quel est ce mal qui ronge Olivier, cette colère sourde, nouée au plus profond de son subconscient ? Il déstabilise ses amis les plus proches qui le voient s’enfoncer dans l’alcool et la drogue, ravagé par un terrible secret qui expliquerait son immaturité et son mental déformé par la haine.

Le récit, nerveux, bien enlevé, décrit ce psychisme tortueux, les phrases sont cinglantes comme cette vie hors normes. Le rythme est aisé et capte facilement ce personnage, centré sur lui-même, énigmatique ; le tout est dépeint non sans une certaine ironie. A lire, si l'on aime les méandres de la psychologie humaine, sa noirceur, les non-dits...

Idéal pour commencer l’année avec un bon auteur.


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 06/01/2016 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • L'Automne des incompris
       de Hugo Ehrhard
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd