L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 17 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Poches  
 

Quand Asimov s’éteindra…
Isaac Asimov   Quand les ténèbres viendront
Gallimard - Folio SF 2017 /  9,90 € - 64.85 ffr. / 698 pages
ISBN : 978-2-07-270989-0
FORMAT : 11,0 cm × 17,8 cm

Première publication française en juin 2014 (Denoël - Lunes d'Encre)

Simone Hilling (Traducteur)

Imprimer

Une planète où, peu à peu, les soleils disparaissent jusqu'à dévoiler cette chose inconcevable : la nuit. Un chercheur qui découvre notre vraie nature... de microbe à éprouvette. Un ordinateur si génial qu'il puisse gagner une guerre galactique à lui tout seul, ou au contraire des voitures si intelligentes qu'elles en deviennent inquiétantes. Une humanité qui a su faire alliance avec un parasite à la fois singulier et craint par toute la galaxie, un extra-terrestre qui veut abolir l'individualité humaine ou bien des extra-terrestres qui tentent de réaliser, en laboratoire, la sexualité humaine, etc.

Il y a de tout dans ce gros volume de nouvelles du maître Asimov. Chaque nouvelle est en outre commentée, non sans humour, par l'auteur qui évoque les conditions d'élaborations, le défi proposé par certains éditeurs, ou le fait divers qui inspira telle ou telle trouvaille. Ce principe, déjà appliqué à d'autres éditions d'Asimov (Cher Jupiter, notamment), n'est pas un accessoire inutile : il nous entraîne dans les coulisses de l'histoire, dans l'atelier du romancier, avec un petit aperçu sur ce que l'on appelle - quand elle fonctionne - l'inspiration.

Il y a des auteurs qui ne se laissent pas facilement oublier : Isaac Asimov fait - heureusement - partie de ceux-là. Bien sûr, tout le monde connaît les robots et, plus encore, le cycle de la Fondation, avec sa psycho-histoire... mais il ne faut pas se cantonner à ces romans, certes majeurs. En effet, ce serait omettre une part importante de l'oeuvre de nombreux romanciers SF, qui sont, pour ainsi dire, entrés dans la carrière comme nouvellistes. Alors certes, il y a de tout dans ce recueil qui réunit, pour la première fois, l'intégralité d'un recueil paru aux États-Unis dans les années 70 : une SF «old school» où la société, même future, demeure bien traditionnelle (avec sa femme au foyer, son mari qui travaille à l'extérieur et ses mamans donneuses de leçon). Certaines nouvelles semblent datées ou plates : le passage du temps et l'évolution de l'humour ou de l'audace littéraire font que des textes sont plus oubliables... mais qu'importe.

On retrouve la patte Asimov, cette écriture - que la traduction rend parfaitement - sobre, précise ou élusive (quand il le faut) au service d'intrigues où la science n'est jamais loin. Chez Asimov, le «et si» (d'ailleurs joliment mis en scène dans une nouvelle sur un couple confronté à son histoire alternative) est une règle de base : et si une société ne connaissait pas la nuit ? Et si les robots devenaient racistes ? Et si l'Homme oubliait son humanité physique ?

Du classique et du bon.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 12/01/2018 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Vers Fondation
       de Isaac Asimov
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd