L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 17 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Sociologie / Economie  
 

Culture et sciences sociales
Denys Cuche   La Notion de culture dans les sciences sociales
La Découverte - Repères 2004 /  7.95 € - 52.07 ffr. / 124 pages
ISBN : 2-7071-4264-6
FORMAT : 11x18 cm

3é édition.

L'auteur du compte rendu: maître de conférences en Histoire contemporaine à l'université de Paris-I, Sylvain Venayre a récemment publié La Gloire de l'aventure. Genèse d'une mystique moderne. 1850-1940 (Aubier, 2002).

Imprimer

Voici la troisième édition, dans la collection «Repères» des éditions de La Découverte (qui viennent de perdre leur directeur, Jean-Paul Piriou, prématurément décédé), d’un livre en passe de devenir un classique du genre : La Notion de culture dans les sciences sociales, de Denys Cuche.

D’emblée, avertissons : ces «sciences sociales» sont très exactement circonscrites à l’anthropologie, l’ethnologie et la sociologie. L’histoire — que ce soit l’histoire des mentalités, celle des représentations ou l’histoire culturelle — n’est mentionnée qu’en passant, à propos de l’utilisation que les historiens ont pu faire du concept de «mentalité primitive» de Lévy-Brühl.
Fidèle au principe de la collection, Denys Cuche fait le tour du sujet qu’il s’est proposé, en présentant les grandes lignes de la pensée des chercheurs qui ont compté dans la définition scientifique du concept de culture : Tylor, Boas, Lévy-Brühl, Durckheim, Malinowski, Lévi-Strauss, Bastide, Weber, Bourdieu… L’énumération — non exhaustive — souligne assez la gageure de l’entreprise, et témoigne de la raison du succès du manuel. Réunir, en résumant leurs pensées, des noms aussi prestigieux était un pari très difficile à tenir ; il est tenu.

Il est tenu avec d’autant plus de brio que Denys Cuche a résisté à la tentation d’additionner les fiches de lecture, au profit d’une réflexion continue sur l’utilisation de la notion de culture dans les sciences sociales. Après avoir présenté brièvement — et très clairement — la genèse sociale du mot et de l’idée de culture (en empruntant une large partie de ses analyses à la sociologie historique de Norbert Elias), Cuche retrace l’invention du concept scientifique de culture, à la fois dans ses versions particulariste (Boas) et universaliste (Tylor), et le rôle de la notion de culture dans la matrice durckeimienne, qui informe toute les sciences sociales ultérieures. Alors seulement, il présente les différentes théories de la culture (fonctionnalisme de Malinowski, école «culture et personnalité», anthropologie culturelle, approche interactionniste, etc.). Il s’interroge sur les notions connexes progressivement mises au point par les chercheurs («sous-culture», acculturation, cultures dominantes et dominées, cultures populaires, culture de masse, cultures de classe, habitus, culture politique, culture d’entreprise, «culture d’origine»…) et sur leurs valeurs heuristiques respectives.

C’est ici que les spécialistes d’histoire des représentations ou d’histoire culturelle peuvent prendre la mesure de la spécificité de l’histoire au sein des sciences sociales, et regretter peut-être que Denys Cuche n’ait pas intégré leurs problématiques à son ouvrage. En effet, contrairement à ce qu’il démontre pour les autres sciences sociales, la notion de culture de masse, par exemple, parvient à rendre compte d’évolutions culturelles inscrites dans le temps — et possède donc une valeur heuristique indéniable —, alors que les notions de cultures de classe (culture ouvrière, culture bourgeoise), en se contentant de superposer l’interrogation culturelle à une infrastructure sociale, limitent considérablement la portée de ce questionnement, en faisant de la culture un appendice parmi d’autres de réalités sociales qui la dépassent.
Reste que ce n’était pas le propos du livre, et qu’on ne saurait donc en tenir rigueur à Denys Cuche, dont le manuel demeure une lecture essentielle pour tous ceux — anthropologues, ethnologues, sociologues mais aussi historiens — qui entendent utiliser dans leurs recherches la notion de culture.


Sylvain Venayre
( Mis en ligne le 19/03/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Mythes et histoire de sciences humaines
       de Laurent Mucchielli
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd