L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 16 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Géopolitique  
 

Cerner la mondialisation
Jean-Christophe Graz   La Gouvernance de la mondialisation
La Découverte - Repères 2004 /  7.95 € - 52.07 ffr. / 122 pages
ISBN : 2-7071-4275-1
FORMAT : 11x18 cm

L'auteur du compte rendu : Diplômée de Sciences-Po Paris et de l’Université libre de Berlin, également titulaire d’un DESS en Administration Internationale (Paris I), Delphine Carlens poursuit ses recherches dans les domaines du développement et du droit international, après diverses expériences professionnelles et stages à la Commission européenne, la Cour pénale internationale, le PNUD-Honduras, des ONG de développement et l’UNESCO.
Imprimer

L’eau du robinet que nous buvons, les transports que nous prenons, les aliments que nous consommons, les soins prodigués par notre médecin, tous ces produits et services d’utilisation quasi quotidienne qui nous semblent dépendre d’autorités bien définies, qu’elles soient locales, régionales, nationales ou internationales, sont tous influencés par le phénomène de mondialisation. Bien que nous prenions de plus en plus conscience de cette influence, nous restons toutefois habités par un sentiment d’impuissance, alimenté par les discours des politiques et des médias, quand il s’agit d’expliquer les ressorts de ce phénomène opaque.

Jean-Christophe Graz, docteur en sciences sociales, enseignant à l’université de Lausanne et chercheur associé au Center for Global Political Economy de l’université de Sussex au Royaume-Uni, tente dans cet ouvrage de lever le voile sur les mécanismes de régulation de la mondialisation et de palier à cette confusion dans sa gouvernance.

De façon pédagogique et détaillée, l’auteur aborde cette question sous les angles historique, théorique et empirique. Il brosse, en effet, dans un premier temps, un tableau récapitulatif des origines de la mondialisation à nos jours, nous rappelant au passage que la coopération internationale dans le domaine de l’aide au développement (à travers notamment les institutions spécialisées des Nations Unies) avait à l’origine comme objet stratégique quasiment ouvertement proclamé l’endiguement du communisme et comme objet économique la création de nouvelles dépendances au profit des pays industrialisés. Les effets néfastes de celles-ci, critiqués dès les années 60 par le Mouvement des pays non alignés et par d’autres ensuite, se ressentent encore aujourd’hui (crise de la dette).

Dans un deuxième temps, J.-C. Graz expose les cadres d’analyse et les enjeux conceptuels, en allant des théories classiques (fonctionnalisme, réalisme, marxismes, libéralisme) à l’avènement du multilatéralisme et des approches plus contemporaines, se fondant sur des notions telles que celle de «gouvernance» (qui ne relève finalement pas d’une approche si idéaliste et consensuelle que cela) ou d’«hybridité» des nouvelles autorités de la mondialisation.

Enfin, l’étude développe dans les chapitres suivants les quatre domaines «dans lesquels situer la hiérarchie complexe de la gouvernance de la mondialisation» : monnaie, finance et développement ; production, travail et migrations ; commerce et harmonisation des conditions de l’échange ; santé, environnement et gouvernance du vivant. Pour chaque domaine, l’auteur revient sur la nature des problèmes rencontrés et sur les acteurs principaux, les autorités concurrentes qui proposent des solutions. Face aux problèmes de pauvreté, de transferts de ressources, d’instabilité financière, de fragilisation des conditions de travail, d’ampleur des phénomènes migratoires, de cloisonnement des politiques régionales, de retour du protectionnisme ou de mauvaise gestion du «vivant», l’Etat est de plus en plus dépassé (volontairement ou non) par l’emprise des acteurs non étatiques. C’est cette perte de légitimité que les nouvelles gouvernances de la mondialisation essaient de combler.

Ouvrage de synthèse, résumant de façon pertinente et claire les différents enjeux du monde contemporain, ce livre de la collection «Repères» est un outil idéal pour qui veut saisir les éléments essentiels d’une réflexion sur la mondialisation et sa gouvernance, avant d’approfondir ses recherches par d’autres lectures (qui pourront prendre comme base les références bibliographiques proposées). Présentant les arguments des uns et des autres, ce livre n’est pas moins ponctué par des prises de position intelligentes, ce qui rend la lecture encore plus agréable.


Delphine Carlens
( Mis en ligne le 01/03/2005 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La Mondialisation et ses ennemis
       de Daniel Cohen
  • Notre première mondialisation
       de Suzanne Berger
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd