L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 20 avril 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Géopolitique  
 

Pour la réunification de l’Europe
Jean Sellier   André Sellier   Atlas des peuples d'Europe centrale
La Découverte 2007 /  39,90 € - 261.35 ffr. / 199 pages
ISBN : 978-2-7071-5284-8
FORMAT : 24,0cm x 18,0cm

L'auteur du compte rendu : Agrégé d’histoire et titulaire d’un DESS d’études stratégiques (Paris XIII), Antoine Picardat est professeur en lycée et maître de conférences à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. Ancien chargé de cours à l’Institut catholique de Paris, à l’université de Marne la Vallée et ATER en histoire à l’IEP de Lille, il a également été analyste de politique internationale au ministère de la Défense.
Imprimer

Avec cette cinquième édition, L’Atlas des peuples d’Europe centrale se trouve définitivement installé au rang de classique. Il vient enrichir une collection, rédigée par les mêmes auteurs chez le même éditeur, qui compte par ailleurs des atlas des peuples d’Europe occidentale (2006 pour la dernière édition), d’Orient, du Moyen Orient, du Caucase et d’Asie centrale (2004), d’Asie méridionale et orientale (2004), d’Afrique (2005) et d’Amérique (2006).

C’est une formule qui marche, parce qu’elle répond à un besoin évident : donner des repères historiques et spatiaux sur un terrain passablement chaotique et confus. La première édition de cet atlas remonte à 1991. Sur ce coup-là, les auteurs ont fait preuve d’une brillante intuition, d’une belle expression d’un sens de l’histoire et de la géopolitique. Au lendemain de la guerre froide, l’année du déclenchement des guerres de Yougoslavie et de la disparition de l’URSS, la question des peuples revient sur le devant de la scène européenne. Or, depuis 1914, depuis les traités de l’après Première Guerre mondiale, si les grandes données n’ont pas changé, le public en ignore l’essentiel.

Cet atlas est donc un très bon outil de connaissance historique et de compréhension géopolitique. À dire vrai d’ailleurs, la dénomination d’atlas est quelque peu exagérée. Il y a certes beaucoup de cartes, mais pas autant que de texte. Reconnaissons que d’autres éditeurs pratiquent également cet abus d’appellation, avec parfois moins de cartes que dans le cas présent.

Le plan de l’ouvrage est inchangé depuis les éditions précédentes. Il commence par une présentation générale de l’histoire de l’Europe centrale : empire romain, christianisation, invasions, genèse des États, puis une présentation des langues et des religions. Puis, il étudie les vingt peuples de la sous-région. Il retrace pour chacun les grandes étapes de son histoire, bien replacée dans la présentation générale initiale, pour aboutir à la situation contemporaine. Des informations quantitatives sur les États (taille, population, composition, etc.) et des encadrés, mettant l’accent sur des questions précises, complètent très utilement le texte.

La couverture annonce que la présente édition a été entièrement refondue ; c’est sans doute un peu exagéré. On peut noter quelques modifications, par rapport aux éditions précédentes (celle de 1998 par exemple), mais pas de bouleversement en profondeur. Bien entendu, l’élargissement de l’OTAN et de l’Union européenne à la région a été intégrée, mais il s’agit d’une actualisation et non d’une refonte. En revanche, la cartographie a été améliorée. Le contenu de la plupart des cartes reste inchangé - on ne réinvente pas la géographie historique - mais elles ont été redessinées. Elles sont plus lisibles et contribuent globalement à améliorer la qualité de l’ouvrage.

Il faut reconnaître que cette nouvelle édition n’est pas indispensable pour quiconque possède une version précédente, disons une version qui a enterré la Yougoslavie et pris acte des bouleversements que la région a connus depuis près de deux décennies. Mais pour les autres, il s’agit toujours d’une acquisition utile, car elle permet d’éviter les idées simples, sur un ensemble compliqué. Elle permet de mieux comprendre les enjeux et les difficultés de la réunification du continent, ouverte au lendemain de la guerre froide.


Antoine Picardat
( Mis en ligne le 18/01/2008 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Atlas des peuples d'Orient
       de André Sellier , Jean Sellier
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd