L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 9 août 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Drame passionnel sur autoroute
Jean-Philippe Domecq   L'Ombre de ta peau
Fayard 2001 /  14.96 € - 97.99 ffr. / 182 pages
ISBN : 2-213-60717-6
Imprimer

Jean-Philippe Domecq a remarqué dans Libération un fait divers étonnant : un homme et son épouse, chacun dans son véhicule, se tuent sur une autoroute dans un choc frontal. Philippe et Monique Bovery venaient de quitter le domicile conjugal. Meurtre ? Suicide de couple ? Haine ou passion ? "Pour les gendarmes, seule l’hypothèse de la "rencontre" fortuite est à exclure. Et si c’était leur dernier baiser?", conclut l’article. L'auteur ne croit pas à l'accident, le suicide a plus de sens. Pour lui, le mari et la femme sont allés à la rencontre violente l’un de l’autre.

À partir de ce postulat, il construit une histoire qui se précise peu à peu et dans laquelle il introduit l’adultère : sans quoi, comment comprendre les allers et retours d’un couple qui n’arrive pas à se séparer, qui décide de ne plus jamais se quitter ? Il faut un obstacle puissant pour aller jusqu’à se suicider à deux, il faut traverser tous les affres de la passion, pour devoir un jour s’arracher… Et rien ne lie plus deux êtres que le plaisir sexuel sans cesse renouvelé, l’irrésistible tentation de la chair.

Une rencontre banale, dans un train. Lucien est heureux avec sa femme Emilie lorsqu’il remarque Anna. Les premiers instants sont électriques, la rencontre avant tout sexuelle. L’écriture cerne au plus près les manifestations de cette passion : les extases, les abandons, les gestes impudiques… L’homme et la femme jouissent à l’unisson. Lucien ne peut plus se passer d’Anna. Il l’a dans la peau. Tiraillé entre deux femmes, obligé de mentir à la sienne, il passe sans transition de l’une à l’autre. Peu à peu, le récit glisse vers un drame pressenti. Possédé, drogué de désir, de plaisir, Lucien ne dort plus, miné, culpabilisé, il voudrait mourir. "Cette ombre sur les reins d’Anna… et l’ombre d’Anna sur la peau d’Emilie quand il la prenait dans un soupir." Les deux femmes sont comme le recto et le verso d’un même désir.

Le romancier décrit avec maestria l’irréversible mouvement de la passion, sa montée et la chute insidieuse qu'il prend plaisir à ralentir. Construit en boucle, ce texte magnifique est une anatomie du désir : l’éblouissement, l’épanouissement, les doutes, nuages dans un ciel d’été, l’épuisement à le maintenir, la peur de le perdre, l’aveu comme un couperet. Par son exploration d’un désir triangulaire poussé à l’extrême, ce livre sensuel nous emporte jusqu’à la fin, jusqu'à un suicide désormais crédible.


Emmanuelle de Boysson
( Mis en ligne le 20/11/2001 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd