L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 20 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Fantastique & Science-fiction
Classique
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Se souvenir et se perdre à Dakar…
Sophie-Anne Delhomme   Quitter Dakar
Rouergue - La Brune 2010 /  13.50 € - 88.43 ffr. / 141 pages
ISBN : 978-2-8126-0115-6
FORMAT : 14cm x 20,5cm
Imprimer

Les livres qui nous font réellement voyager, en frôlant le cœur d’endroits magiques, sans pour autant adopter le point de vue voyeur de vulgaires touristes, ne sont pas si nombreux, et Quitter Dakar fait partie de ceux-là. Tout au long de son «récit-roman», nous suivons Sophie-Anne Delhomme, Directrice artistique au Courrier International, et son personnage dans une quête improbable de son passé, à Dakar, lieu de son enfance mouvementée avec sa mère morte.

Qui est-il, ce voyageur du temps et de l’espace, pour qui il est manifestement plus important de se poser des questions que d’avoir des réponses précises à celles-ci ? Qui est cette mère, Manuela, tour à tour tendre et attachante avec l’enfant qu’il fut, et par moment si fantasque et si lointaine, frôlant quelquefois un véritable abandon de cet enfant ? Pourquoi a-t-elle renoncé si brusquement à ce Dakar où elle passait tous ses étés durant des années ?

Plus que des réponses précises, le voyageur-narrateur cherche à s’imprégner de cette ville et de ces silhouettes fantomatiques qu’il retrouve des années après : l’amant de sa mère, brutal et odieux, qui refuse jusqu’à l’évocation du moindre souvenir de celle-ci ; la servante Prudence, compagne de ses premières années de jeux, et son brin de folie si attachant ; Thierno, le «boy» des voisins, qui avait entretenu une correspondance secrète avec Manuela des années après leur départ de Dakar ; la petite fille anonyme, camarade de jeux d’enfance, avec qui il s’était enfermé des heures durant dans un placard après un moment de terreur enfantine ; Licart, le vieux «toubab» nostalgique, dont on ne saura jamais quel rôle il a joué auprès de sa mère. Et Vivi, apparition fulgurante, éclair d’amour douloureux, dont on ne sait si elle appartient au passé du héros, à Dakar, ou à son avenir, en France.

Le récit proposé par Sophie-Anne Delhomme est loin d’être linéaire, il nous entraîne avec elle dans les sinuosités de la ville de Dakar et de l’âme de ses personnages ; le fil conducteur disparaît parfois, au rythme des changements de narrateur qui sont quelquefois déconcertants, et puis réapparaît au détour d’un mur de chaux, d’un souvenir ou d’une phrase ensoleillés ; il faut se laisser guider pour mieux s’égarer avec elle dans les méandres de la vie de ce personnage anonyme, qui nous prend par la main pour mieux se perdre avec nous dans la chaleur moite de ses fantômes de souvenirs sénégalais.

«Ici, en rêve, par des chemins de traverse, les hommes se parlent et soufflent des messages. Les songes des hommes cheminent de village en village. Il suffit d’attendre, assis sous l’arbre que choisiront un jour, quand le soleil de midi cerne de sang le contour des choses, les âmes, les djinns et les sorciers qui parcourent la savane…»


Michel Pierre
( Mis en ligne le 23/04/2010 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd