L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 15 octobre 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Quand l'homme de lettres va à confesse
Jacques Chessex   Monsieur
Grasset 2001 /  18.63 € - 122.03 ffr. / 306 pages
ISBN : 2-246-61091-5
Imprimer

Ce livre au titre ironique présente les confessions de Jacques Chessex. Chessex, si l'on veut, "intus et in cute" (« à l’intérieur et sous la peau »), selon la citation tronquée du satiriste latin Perse que Rousseau place en épigraphe à ses Confessions. Cette littérature qui touche à l'aveu, au secret, ne saurait aller sans une certaine impudeur. Mais ce livre vaut surtout par l'équilibre qu'il réalise entre l'audace et la retenue, loin des outrances d'une certaine autofiction...

Jacques Chessex se livre à un exercice difficile. Non parce qu'il s'agit d'évoquer l'intimité des choses que parce que, ce faisant, c'est inévitablement toute la littérature qu’il rencontre sur son chemin. Les sentiers sombres du sentiment érotique et religieux, nombreux sont les écrivains qui avant lui les ont foulés, qu'ils s'appellent Augustin, Sade, Baudelaire ou Breton. Ainsi, parlant du désir, "cette folie ensommeillée qui épaissit mes veines et trouble ma vue en l'aiguisant", l'auteur ne cherche-t-il pas à innover.

Ainsi de l'évocation des premiers émois, des embrassades nocturnes et clandestines au Couvent des Augustins qui, en dépit du talent de leur auteur, reste froide. Chessex se souvient de la novice "qui s'effraie encore un moment de la sainteté des lieux, et qu'il faudra rassurer et réchauffer de la main et de la langue jusqu'aux ébats auxquels [il] tien[t]". En revanche, il nous touche davantage quand il évoque ce mouvement qui porte l'enfant, puis l'adolescent, à considérer les choses derrière les choses. L'écrivain insiste sur le trouble que laisse l’événement à l’esprit et l’obligation d’en rendre compte. La littérature - le Maupassant de La Petite Roque l'avait pressenti - ne saurait se satisfaire du discours de la bienséance sociale. Elle a partie liée avec le mal, elle est aux prises avec un inavouable sentiment de culpabilité. C’est tout le talent de Jacques Chessex d’évoquer avec patience ce partage de la lumière et de l'obscurité qui est le propre du langage littéraire.


Thomas Régnier
( Mis en ligne le 21/11/2001 )
Imprimer

Ailleurs sur le web :
  • Lire le premier chapitre sur le site des éditions Grasset
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd