L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 15 septembre 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Les illusions perdues
Emilio Sciarrino   Jour couché
Rouergue - La Brune 2019 /  19,80 € - 129.69 ffr. / 255 pages
ISBN : 978-2-8126-1746-1
FORMAT : 13,9 cm × 20,5 cm
Imprimer

Jour couché est un clin d’œil aux manifestants de «Nuit debout», place de la République à Paris en 2018. Les jeunes passaient leurs journées et leurs nuits allongés sur le sol en signe de protestation, sans mot d’ordre, ni revendication ou récupération politique. Marco jeune trentenaire italien venu finir ses études en France, a terminé sa thèse de doctorat en lettres avec pour sujet ''Les animaux dans la littérature''. Il pense trouver facilement du travail comme chercheur et écrivain et se voit déjà à la Sorbonne ou au CNRS.

Sa vie va en fait devenir un enfer ; ses tentatives professionnelles sont un échec. Pendant ce temps, il se met en couple avec Marie, qui se cherche aussi et veut créer une start-up éco-responsable. Mais les finances ne suivent pas. Ils vont au «jour couché» pour se donner du courage. Quant au coloc de Mario, Jean, après une école de commerce, il gagne sa vie avec des jeux de poker en ligne tout en se droguant et attendant le métier de ses rêves... sans savoir lequel.

Le conseiller de Pôle Emploi, psychorigide, terne et désabusé, ne sait pas orienter Mario et est très sceptique sur ses chances de réinsertion professionnelle. L’allocation d’aide au retour à l’emploi est dérisoire et malgré des petits jobs au noir comme professeur particulier d’un enfant hystérique dont la mère est follement amoureuse de lui, Marco n’arrive qu’à de mauvais plans : il loue sa chambre sur Airbnb, et finit par être expulsé de son appartement avec Jean.

Le découragement s’installe, avec le constat de n’être capable de rien malgré des diplômes qui sont plutôt un inconvénient, un comble ! Marco se décide même à passer le CAPES bien qu'il abhorre l’enseignement, mais il est recalé car il a révisé trop tard. «Se sauveraient seulement ceux qui choisissaient droit ou médecine ou bien sciences à la rigueur alors que les autres signaient leur suicide social en se jetant à l’aveuglette dans des formations de sciences humaines qui dissimulent tant bien que mal leur absence de débouchés». Son avenir est carrément sombre. Son conseiller Pôle Emploi est quant à lui désespéré par son manque de volonté. Marco rate même son suicide dans la Seine en hiver car... il sait nager !

Ce récit propose donc une chronique amère du déclassement des surdiplômés, une génération de trentenaires ambitieux, sûrs d’eux puis déçus, blasés, drôles et paumés. Cela frôle la caricature mais l'ironie, un humour teinté d’autodérision, rend le narrateur particulièrement sympathique et attachant.


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 11/03/2019 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd