L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 25 octobre 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2020
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Le mystère de l’homme-poisson
An Yu   Porc Braisé
Delcourt - Littérature 2020 /  20 € - 131 ffr. / 200 pages
ISBN : 978-2-413-03821-4
FORMAT : 13,5 cm × 22,0 cm

Carine Chicherau (Traducteur)
Imprimer

Le titre du premier roman de la jeune écrivaine pékinoise An Yu fait référence au plat préféré de l’héroïne Jia Jia. Trentenaire, épouse de Cheng Hang, qui est plus âgé qu'elle et riche, cette dernière voit leur relation se distendre. Un matin d’automne, dans leur grand appartement d’un quartier cossu de Pékin, elle trouve son conjoint mort dans sa baignoire. Sur le lavabo, elle remarque un papier plié sur lequel est esquissée une étrange créature, le corps d’un poisson avec des écailles et des nageoires sur une tête d’homme. C’est le motif-clé du roman.

Ayant fait des études de dessin et d’art, Jia Jia essaie de reproduire ce motif mais elle n’y parvient pas. Elle veut éclairer ce mystère pour comprendre le passé et ouvrir son avenir. Car, sans héritier, elle ne doit pas demeurer cette veuve rejetée par sa belle-famille. En Chine, les veuves portent malheur, explique l’auteure, comme en Inde (où elles étaient brûlées jusqu’à récemment) ou en Ouganda. Pour gagner sa vie, Jia Jia peint une fresque murale avec un Bouddha chez un couple aisé. Mais, obsédée par l’homme-poisson, elle part au Tibet, comme autrefois son mari, un voyage spirituel dans une région fascinante pour ses emblèmes et ses croyances.

L’auteure insiste sur l'ambivalence chinoise, d'un côté Pékin, capitale moderne à la foule indifférente, de l'autre cette vallée reculée du Tibet près de Lhassa, où la spiritualité domine et change les vies. Jia Jia part sur les traces du mari avec le guide tibétain qui l'accompagnait, lui. Elle trouve au village plusieurs figurines mais la principale statue de l’homme-poisson est au bord d'une rivière, sculptée dans du bois. La mère du guide a toujours vécu là : «Quand j’étais jeune, grand-père racontait qu’elle était le guide d’un monde où l’air est remplacé par de l’eau et la lumière par les ténèbres. Il appelait ça le monde de l’eau. Il disait que dans ce monde, il n’y avait pas de limites».

Or Jia Jia connaît ce monde de l’eau à travers ses rêves nocturnes à Pékin. Ce monde mystérieux et symbolique indique-t-il le passage vers la mort, ou s'agit-il d'un rite initiatique pour une renaissance physique et spirituelle. De fait, Jia Jia doit se débarrasser de tous ces oripeaux néfastes. Pourquoi sa mère, jeune femme alors enceinte d’elle, a-t-elle vécu cette même expérience, d’après ce que lui confie son père ? Que signifie cette odyssée intérieure ?

Il est difficile pour le lecteur occidental d’appréhender ce mysticisme asiatique, surtout tibétain. An Yu sert de guide vers cette lumière du moi. Au Tibet, les secrets de famille se découvrent en parallèle à la découverte de cet univers parallèle, invisible et symbolique. Les mythes folkloriques sont aussi douloureux et obsédants que les souvenirs d’enfance qu’ils réveillent chez Jia Jia. «En regardant le sol, elle découvrit qu’il n’existait plus et ce qui l’a remplacé était la surface d’une mer profonde comme si elle était assise sur le bord d’un navire, regardant le reflet du ciel sans étoiles, dans l’eau. L’obscurité ondulait comme de la soie».

Un très beau roman chinois dans lequel le Yin et le Yang se complètent pour former le monde de Jia Jia.


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 28/09/2020 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd