L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 5 août 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Vie désincarnée
Claire Vassé   Le Figurant
Panama 2007 /  18 € - 117.9 ffr. / 219 pages
ISBN : 978-2-7557-0292-7
FORMAT : 14,0cm x 20,0cm
Imprimer

Le narrateur a toujours été un peu spécial, un brin rêveur. En regardant La Guerre des boutons, il découvre un monde qui lui ressemble. Il voulait entrer «dans le film. Pas pour batailler avec les héros, mais pour rejoindre d’autres enfants que l’on avait à peine vus.» Pourtant invisibles aux yeux d’autrui, ces figures anonymes, en arrière-plan, le fascinent.

Être figurant était devenu pour lui comme une évidence, une destinée. C’est une sorte de grande famille de névrosés, de vedettes en devenir, aux espoirs avortés. Lui, il aime son anonymat. «Je ne suis pas une vedette, je suis un simple figurant, dont le rôle est d’occuper l’espace pour qu’il fasse plus vrai, pour faire croire que le cinéma : c’est la vie.» D’ailleurs, il n’a pas de nom, «il» s’efface, comme les silhouettes qu’il incarne. Il n’a pas d’envie, pas de colère en lui, tout lui importe, il se laisse ballotter par la vie, comme dans un scénario inconnu de tous. Fascination de la solitude, fascination du rien. Il rencontre Madeleine. Elle se dit mourante, il l’accueille. Au même moment, une actrice de renom est assassinée. Est-ce une coïncidence ? Peu importe, il erre avec son teint de craie. La vie serait-elle finalement cette maîtresse pleine de promesses ?

Entre songe et réalité, les silhouettes se dessinent, puis s’évaporent. Peignant un monde fantomatique, d’un phrasé délicat et poétique, Le Figurant se transforme en un jeu de piste. On rencontre des créatures évanescentes, aux allures hitchcockiennes. Un roman qui ressemble à un rêve éveillé, une douce mélodie que l’on aime écouter.


Catherine Martinez-Scherrer
( Mis en ligne le 04/02/2008 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd