L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 18 janvier 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Essais littéraires & histoire de la littérature  
 

Omnia
Jules Barbey d'Aurevilly   Omnia
Grasset 2009 /  12.90 € - 84.5 ffr. / 183 pages
ISBN : 978-2-246-72781-1
FORMAT : 12cm x 19cm

Préface de Joël Dupont.

L'auteur du compte rendu : Essayiste, romancier, Jean-Laurent Glémin est titulaire d’un troisième cycle en littérature française. Ayant travaillé notamment sur les sulfureux Maurice Sachs et Henry de Montherlant, il se consacre aujourd’hui à l’écriture de carnets et de romans. Il n’a pas publié entre autres Fou d’Hélène, L’Imprésent, Fleur rouge, Chair Obscure, Continuer le silence.

Imprimer

Parallèlement à son œuvre romanesque, Barbey d’Aurevilly (1808-1889) a recueilli dans plusieurs cahiers des notes diverses et variées qu’il a réunies sous le nom de Memoranda et Disjecta Membra. Si certains volumes étaient destinés à des proches (Maurice de Guérin et Trebutien pour ne citer que les deux grands amis de Barbey), d’autres sont des carnets de notes, de réflexions éparses, de rappels historiques, de portraits d’hommes importants, voire de pense-bête ! Omnia, qui a été retrouvé après le décès de son propriétaire qui ne voulait pas rendre public ce carnet, parait à son tour 200 ans après la naissance de l’auteur sulfureux. Probablement rédigé entre 1855 et 1858, quelques années avant la parution du Chevaliers Des Touches, ce recueil laisse le lecteur relativement sceptique quant à son contenu bien trop vague. On comprend l’enthousiasme éditorial à publier ces notes inédites sous cette forme. Mais à la lecture, qu’apprend-on ? Pas grand-chose de très prenant.

C’est avant tout un texte indéfinissable, oscillant entre notes de travail, agenda personnel, recueil de réflexions, pensées écrites brutalement, abréviations, citations d’écrivains, portraits et rappels historiques, etc. Chaque ligne diffère de la précédente. Ne cherchez donc point de cohérence ici. La présence de phrases totalement inutiles pose un certain nombre de questions ? Fallait-il publier ce cahier constitué de trois parties à peine distinctes ? N’était-il pas préférable de recueillir les pensées intéressantes de ce dernier dans un recueil, certes plus court, mais logique ; ou encore les inclure dans des notes de fin de volume ?

Difficile de critiquer un tel livre tant chaque phrase est autonome. Que faire des : «Janissot Albert parfumeur 63 rue St Anne» ou encore «Écrire à M. Thévenin rue St Jean Montmartre» ?

Restent le style de Barbey ainsi que ses réflexions sur l’histoire récente, qu’il restitue de manière à être au point sur les différents romans qu’il entreprend. De nombreuses observations sont faites sur le siècle de Louis XIV, d’un point de vue historique et philosophique. Ces évocations servent avant tout à la matière de ses romans à venir. On connaît le style de ses œuvres de fiction : emphatique, métaphorique, gracieux, élégant. Ici, genre intime oblige, l’auteur écrit simplement, allant directement à l’essentiel, remplissant, et de belle manière, sa fonction d’essayiste. Ce qui laisse quelques pensées diaboliques comme par exemple : «Les enfants nous consolent de tous les chagrins, – en attendant les épouvantables qu’ils ne manqueront pas de vous donner». Ou encore : «Il n’y a de vrai dans la vie que les chimères que nous rêvons… aussi finissent-elles toutes en douleurs».

Un recueil de réflexions et de notes de travail pour les chercheurs et les spécialistes de l’œuvre de Barbey. Les autres, les curieux, iront puiser les quelques idées nécessaires à la lecture et la compréhension de cet immense artiste. A lire par curiosité, ce livre hybride se trouve à la frontière des genres littéraires répertoriés.


Jean-Laurent Glémin
( Mis en ligne le 05/01/2009 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Barbey d'Aurevilly
       de Michel Lécureur
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd