L'actualité du livre Samedi 20 avril 2024
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Entretiens  
 

''Juste, ça : une bulle''
Entretien avec Anna Gavalda - (L'Echappée belle, Le Dilettante, Novembre 2009)


- Anna Gavalda, L'Echappée belle, Le Dilettante, Novembre 2009, 164 p., 10 €, ISBN : 978-2-84263-184-0
Imprimer

Parutions.com : Qu'est-ce qui vous a motivée à écrire ce nouveau roman ?

Anna Gavalda : Je ne sais pas. Tout ! C’est mystérieux l’inspiration… Un jour, des personnages viennent toquer à votre cerveau et vous accompagnent pendant vos trajets de métro ou pendant que vous faites la cuisine, et vous pensez à eux constamment. Ils deviennent un peu gênants à force, alors vous vous installez devant votre clavier et vous leur dites : «Bon, voilà, je suis là. Alors ? On la raconte cette histoire ?». Les deux premières phrases sont très difficiles ; il faut quelquefois plusieurs semaines ou plusieurs mois pour les trouver, mais après c’est du gâteau. Le processus s’inverse, c’est vous qui êtes dans leurs têtes et il suffit de les regarder vivre…

Dans ce cas précis, je venais de terminer Je l’aimais et j’étais triste d’avoir quitté mes personnages. Pour sortir de cet état de blues totalement irrationnel, j’ai décidé d’écrire une petite histoire qui serait son exact contraire, où tout serait léger, provisoire, gai et où personne ne souffrirait. D’où cette petite virée avec une fratrie heureuse qui envoie tout balader pour aller pique-niquer au bord d’une rivière…

Parutions.com : Un personnage préféré ?

Anna Gavalda : Je les aime tous. C’est leurs différences et la façon dont ils s’enrichissent mutuellement qui me passionne. La belle-sœur affreuse m’amuse beaucoup, et je l’aime plus que la narratrice de l’histoire. Je suis sûre qu’elle n’est pas aussi ch****e que ça, dans la vraie vie… C’est une gentille fille qui a le mauvais rôle. Je la ferai revenir un jour avec un autre regard et une plume plus douce à son égard… 

Parutions.com : Le personnage de la belle-soeur est en effet très intéressant. Sa personnalité semble, d'une certaine façon, plus vraie que nature. Quel rôle vouliez-vous qu'elle joue dans la dynamique familiale ?

Anna Gavalda : Nous sommes d’accord. C’est bien Carine qui restera dans toutes les mémoires ! Elle est là comme faire-valoir des quatre autres. Pour créer un élan de solidarité, il faut bien se liguer contre quelqu’un ou quelque chose, et là, c’est elle qui trinque. La pauvre…

Parutions.com : Quelle partie du roman — les personnages, leurs histoires - relève de la fiction ?

Anna Gavalda : Tout est fiction. Moi aussi, j’ai des frères et soeurs que j’adore mais nous n’avons jamais eu l’occasion de vivre une journée comme celle-ci et puis je n’avais pas de belle-sœur quand j’ai écrit cette histoire ! J’aime inventer. Les gens, les situations, les émotions et même les play lists de musique. C’est mon plus grand plaisir et c’est aussi mon métier. Quelle chance j’ai…

Parutions.com : Ce livre est sensiblement plus court que les autres. Avez-vous pensé à la longueur quand vous étiez en train de l'écrire ?

Anna Gavalda : Au départ, c’était une commande pour une longue nouvelle donc j’ai décidé sciemment de raconter un moment de vie fragile, suspendu, éphémère, comme un cadeau tombé du ciel. L’histoire commence un samedi à 10h00 du matin et se termine le lendemain dans la soirée. Juste, ça : une bulle.

Parutions.com : Quels en sont les thèmes les plus importants à votre avis ?

Anna Gavalda : Je ne sais pas. C’est au lecteur de répondre à cette question.

Parutions.com : De manière générale, quelles sont vos inspirations littéraires?

Anna Gavalda : Je lis beaucoup, mais mes «maîtres», vraiment, ce sont les plus grands : Tolstoï, Dostoïevsky, Shakespeare, Balzac, Flaubert, Maupassant, Céline, Proust, Steinbeck, Garcia Marquez… Les géants…

Parutions.com : Est-ce que la littérature anglo-saxonne a un impact particulier sur votre écriture?

Anna Gavalda : Elle a un impact sur l’écriture de tous les écrivains du monde entier, j’imagine… Il faut écrire avec du sang, des nerfs, une impression d’urgence… Et puis, je n’ai rien lu de plus intelligent à propos de la littérature que cette phrase de Flannery O’Connor : "You would probably do just as well to get that plot business out of your head and start simply with a character or anything that you can make come alive," she wrote to Hester. "Wouldn't it be better for you to discover a meaning in what you write rather than to impose one. Nothing you write will lack meaning because the meaning is in you." [Vous feriez mieux d'arrêter de vous obséder avec l'intrigue et de partir simplement d'un personnage ou de tout autre chose à laquelle vous pourriez donner vie, écrit-elle à Hester. Ne serai-il pas mieux que vous découvriez un sens à ce que vous écrivez plutôt que de forcer les choses ? Rien de ce que vous écrivez ne manque de sens car ce sens est en vous]

Parutions.com : Quel est votre méthode d'écriture ? Prenez-vous beaucoup de temps pour réfléchir sur quoi vous allez écrire ? Ou êtes-vous êtes généralement satisfaite d'un premier jet ?

Anna Gavalda : Je travaille beaucoup pour donner l’impression que les mots sont venus très naturellement. Un livre facile à lire est un livre difficile à écrire. Mais comme je le disais à la première question, ce qui est vraiment difficile, ce sont les deux premières phrases. Ce qu’il faut, c’est trouver le ton, le rythme, la cadence des battements de cœur, après on retrouve des personnages qui existent déjà et on vient simplement prendre de leurs nouvelles…

Parutions.com : Pouvez-vous partager avec nous le projet sur lequel vous travaillez actuellement ?

Anna Gavalda : J’écris un scénario pour le cinéma. Une espèce de Jeanne d’Arc des temps modernes… Une fille magnifique !

Parutions.com : Comment est-ce que vous expliquez votre succès à l'étranger ?

Anna Gavalda : Non. Même ici, je ne l’explique pas. Je me contente de le savourer. (Il ne faut jamais essayer de «comprendre» les belles choses, ça les abîme...).

Parutions.com : Voulez-vous ajouter quelque chose sur ce livre ou sur votre travail en général ?

Anna Gavalda : Non, mais si certains ont la curiosité d’en savoir plus, qu’ils aillent se promener sur le site du Dilettante… Il y a des centaines d’autres questions et des centaines d’autres réponses !

Parutions.com : Merci.


Entretien réalisé par Samantha Joustra, le 22 octobre 2009
( Mis en ligne le 04/11/2009 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • L'Echappée belle
       de Anna Gavalda
  • La Consolante
       de Anna Gavalda
  • Je l'aimais
       de Anna Gavalda

    Ailleurs sur le web :
  • Anna Gavalda sur le site des éditions du Dilettante :
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd