L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 26 septembre 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2020
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Poches  
 

Enfin, on respire…
J.M.G. Le Clézio   Ritournelle de la faim
Gallimard - Folio 2010 /  18 € - 117.9 ffr. / 205 pages
ISBN : 978-2-07-041701-8
FORMAT : 11cm x 18cm

Première publication en octobre 2008 (Gallimard - Blanche)

Prix Nobel de littérature 2008.

Imprimer

Un grand merci aux Suédois, qui, gardiens d’un temple, éloignent les marchands, les mercenaires, les trop-modèles et autres Levy-Houellebecq d’un auteur hors du temps parisien, et pour lequel l'histoire lentement s’effiloche au gré des appartenances, des naissances, des accointances, des délivrances, et des infinis possibles dans l’indéfini, dans ce qui, imperceptiblement, fait un homme dans sa dimension planétaire, philosophique et mystique.

Ce temps qui, intra muros, n’a ni odeur, ni saveur, ourdi de seules rumeurs, a un oxygène à trouver, ailleurs, dans le Désert ou dans une Ritournelle de la faim, un temps de retrouvailles et de réflexion, de pause paisible au vocable strictement ajusté, sans fioritures, économie écologique d’un auteur près d’un monde en devenir, épargnant son encre pour ne donner que du concentré, de l’essentiel, du silence dans lequel le savoir-dire se love entre les lignes.

Agent double d’hier et de demain, sans cesse sa plume navigue pour comprendre et prévenir, raconter et interroger sans ne jamais juger, plume scalpel qui dissèque avec une remarquable précision les tumeurs d’une civilisation qui fonce à un certain désastre. Simple constat mélancolique «d’un promeneur solitaire» ou rage toute en douceur d’un auteur «passe muraille» ?

L’énigme Le Clézio, avec ce nouveau roman, reste entière ; de petites phrases musclées en longues errances narratives, le lecteur doit deviner le rythme, l’adapter, ralentir et trouver son chemin, maîtriser sa nervosité pour accéder à la phrase, parabole non pas d’un temps perdu, mais d’un temps qui, en route, a perdu du contenu, de l’essence, d’une histoire qui vit dans l’oubli de ses métamorphoses.

La phrase musicale du Boléro de Ravel, cher à la mère de l’auteur, suffit à se poser une seule question, en ressentir la violence et l’étourdissant silence final. La Ritournelle de la faim, c’est un phrasé simple sur une vie affective que le hasard décline en épisodes historiques, culturels, tout un événementiel dans lequel passe, entre ces années trente et quarante-cinq, un quotidien déboussolé, une Histoire dont on ne comprend pas la marche dans des microcosmes au conservatisme non pas statique mais englué dans l’amnésie du lendemain, ancrés dans un passé prospère : la princesse russe vit dans un sous-sol, l’oncle moribond ne verra pas le pavillon exotique, issu de ses fantasmes et de ses origines lointaines, réalisé ; le bois stocké a pourri, comme pourrit, en ces années, tout espoir.

Plus intime que jamais, plus sensoriel qu’intellectuel, la saga familiale de l’auteur nous prend plus aux tripes qu’au cerveau ; et ça, c’est un vrai scoop émotionnel. L’élégance rare, la mémoire active, le renseignement discret et l’enseignement universaliste font de cet ouvrage une bulle d’oxygène dans un monde en apnée.


Raymonde Roman
( Mis en ligne le 21/04/2010 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd