L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 25 septembre 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2020
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Poches  
 

Rencontrer JC n'est pas rien
Jean-Claude Lalumière   Comme un karatéka belge qui fait du cinéma
Le Livre de Poche 2015 /  6,60 € - 43.23 ffr. / 216 pages
ISBN : 978-2-253-18285-6
FORMAT : 11,0 cm × 17,8 cm

Première publication en février 2014 (Le Dilettante)
Imprimer

Voilà un titre un peu loufoque, énigmatique, qui ne correspond pas vraiment au contenu du livre. Il faut attendre 150 pages environ pour avoir la clé de cette appellation, quelques paragraphes sur le karatéka en question, et on retourne au fond du roman, lequel n’est ni loufoque, ni énigmatique.

Le narrateur, issu d’un milieu simple, souhaite sortir d’un ghetto social et familial qui lui pèse. Il a des envies de culture, se sent à l’aise dans l’univers cinématographique, dans le monde des arts et du spectacle, mais, faute d’études suffisantes et peut-être de compétences remarquables, il finit par trouver du travail dans une galerie d’art contemporain, en tant qu’assistant.

Petit à petit, il s’éloigne de sa famille, donnant des nouvelles de plus en plus éparses, puis inexistantes, allant jusqu’à cacher à sa femme issue de la «bonne» société l’existence même de cette famille. Jusqu’à cette rencontre inopinée avec le karatéka du titre, alias Jean-Claude van Damme, qui, au bout de quelques heures ahurissantes, lui donne une leçon de philosophie, et l’amène à reconsidérer sa position.

Tous ces moments du livre sont extrêmement émouvants, sincères, par le regard de l’enfant qu’il était, observant et jugeant les travers et la médiocrité de sa vie, celle de ses parents, de son frère pourtant compréhensif et affectueux : la fin du livre le prouvera. Ses souvenirs sont décortiqués avec justesse et un zeste d’amertume, bien cachée sous un humour fin et décapant à la fois. Le même humour fait rage lorsque notre assistant disserte sur l’art moderne, ses vérités et ses contradictions. Il y a une justesse d’observation et un recul par rapport aux créateurs et aux aficionados qui réjouissent véritablement.

Un régal donc, de façon étonnante, et un vrai talent d’écriture, notamment dans l’imitation «mental» et «physical» de Jean-Claude van Damme. Avec en prime beaucoup d’émotion.


Dany Venayre
( Mis en ligne le 27/11/2015 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le Front russe
       de Jean-Claude Lalumière
  • La Campagne de France
       de Jean-Claude Lalumière
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd