L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 12 août 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Récits  
 

Perdre son Moi
Thomas  Melle   Le Monde dans le dos
Métailié - Bibliothèque allemande 2020 /  21,50 € - 140.83 ffr. / 320 pages
ISBN : 979-10-226-1036-0
FORMAT : 14,2 cm × 21,8 cm

Mathilde Sobottke (Traducteur)
Imprimer

Thomas Melle, auteur allemand né en 1975, a étudié la littérature comparée et la philosophie. Malheureusement, il souffre de bipolarité - ou maladie maniacodépressive - ce qui entraîne, après une période de poussée d’adrénaline, d’activité intense et survoltée, un état dépressionnaire profond, léthargique ; le sujet est alors presque végétatif et parfois suicidaire. L'auteur nous décrit trois de ses phases, surtout les périodes maniaques qui correspondent à une activité créative désordonnée : 1999, 2006, 2010. Dans ces cas, la bipolarité est vécue comme une double identité.

Grâce à son expérience de linguiste, Thomas Melle sait explorer la fragilité de l’existence humaine. La première crise est la plus violente car il ne s’y attend pas du tout et n’a aucune idée de ce qui se passe. Il a besoin de l’expliquer sans abstraction, ni effets. C’est la maladie à l’état brut. Il est persuadé qu’une fête va se dérouler à Berlin, où il vit, fête dont il sera le héros. Il perd tous ses repères, erre dans le centre-ville, prend les maisons pour des visages dans les hallucinations violentes qui l’assaillent. Puis vient la paranoïa où tout l’attaque : «le vertige physique qui s’empare de moi n’est qu’une conséquence de mon vertige mental. Tout m’oppresse». Il avance au hasard des rues et son enthousiasme a muté en panique. Les messages des affiches l’agressent ; il se définit comme le personnage d’un jeu vidéo qui ne contrôle plus rien. La menace devient totale.

Le drame que déclenche la première psychose est un chaos pour le malade et une tragédie pour l’entourage. Chaque jour, son état s’aggrave, la panique devient un sentiment de révolte ; il se prend pour le Messie : il converse avec Kafka, se croit le loup des steppes, Godot. Il est hospitalisé dès sa première phase maniaque car il devient dangereux. Il est diagnostiqué Bipolaire 1, variante grave, définie comme folie maniacodépressive, les deux états étant particulièrement développés et violents, accompagnés de bouffées délirantes et d’états hallucinatoires, entraînant un handicap à vie. Quant à la dépression qui suit, elle aboutit à une souffrance psychique difficilement supportable, souvent suivie de tentative de suicide, et Thomas n’y a pas échappé.

Malgré cet état psychique embrouillé et douloureux, il sait décrire de façon captivante, en dehors des crises, sa vie déchirée avec une grande force littéraire. Il peut être écrivain, dramaturge ou traducteur lors de ses rémissions. Le lecteur peut ainsi lire facilement un sujet a priori spécialisé et austère. Avec de l’autodérision, l'auteur sait lutter contre l’image de sa maladie, en trouvant les mots, ceux d’une expérience douloureuse peu connue, avec une puissance narrative saisissante.


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 20/05/2020 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd