L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 24 août 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Récits  
 

Alter Ego
Antoine Billot   La Part de l'absent
Gallimard - L'un et l'autre 2004 /  15 € - 98.25 ffr. / 171 pages
ISBN : 2-07-077165-2
FORMAT : 12x21 cm
Imprimer

Alors que la fraternité, n’en déplaise à Abel, est normalement l’une des premières expériences de fusion chez un individu, le moyen d’une connaissance intime et réciproque de l’autre, Antoine Billot en tire un récit faisant le constat d’un vide abyssal, d’une déroute identitaire…

La raison en est simple : le narrateur est le frère d’un garçon qu’il n’a jamais connu et qui ne l’a jamais connu, Bertrand, mort trois ans avant sa naissance, qui est aussi la cause de sa venue au monde : il s'agissait pour les parents de remplacer le vide laissé par le premier fils absent… «Aujourd’hui encore, tandis que j’écris ces lignes, il m’étonne que je puisse être le frère d’un disparu sans avoir jamais été celui du vivant qu’il fut, même brièvement.» (p.26) Une expérience de non-intimité totale entre deux êtres séparés par trois années.

Antoine Billot expose le lent cheminement de l’acceptation de cet Autre à jamais masqué mais présent de manière incessante. Est-ce un hasard si à la place de la blondeur et des yeux clairs de son aîné, le narrateur est affublé d'un regard sombre et de cheveux d’un brun si différent ?... Comme si le cadet maudit s’était incarné en cachant, au moins physiquement, cette part de l’absent…

Un récit court et touchant, sonnant juste, entre deuil, impossible accaparement de cet autre soi et apprivoisement de la douleur existentielle induite…


Bruno Portesi
( Mis en ligne le 24/11/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd