L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 25 janvier 2021
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2020
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Policier & suspense  
 

Ecrans de fumée
Andrea Camilleri   Le Manège des erreurs
Fleuve noir 2020 /  19,90 € - 130.35 ffr. / 256 pages
ISBN : 978-2-265-11846-1
FORMAT : 14,1 cm × 21,1 cm

Serge Quadruppani (Traducteur)
Imprimer

Bien que le Maître du «giallo» sicilien soit décédé en 2019, quelques-unes de ses enquêtes n’ont pas encore été publiées en français. Grâce à la traduction de Serge Quadruppani qui réalise à chaque volume un exploit linguistique - traduire du sicilien ! -, nous sommes au plus près du texte original, ce qui donne un roman italianisé, amusant, et une bonne idée du style original. Le traducteur, au début de chaque volume, précise sa technique qui divise la langue de Camilleri en italien officiel, en dialecte pur et en italien sicilianisé. Le mélange des trois registres de langue est savoureux.

Dans une rue déserte, deux jeunes employées de banque sont enlevées l'une après l'autre par un ravisseur mystérieux d’un certain âge. Droguées au chloroforme - d’après leur témoignage -, elles sont relâchées dans la campagne, sans aucun dommage corporel ni matériel. Un troisième enlèvement confirme les craintes du commissaire Montalbano, de Vigata (version fictive de Porto Empedocle, le village de l’auteur). La jeune femme se réveille nue et ensanglantée, lardée de trente coups de couteau superficiels au milieu des champs. Quel sera le prochain rapt et sous quelle forme ?...

Parallèlement, le magasin de matériel électronique de Marcello Di Carlo est incendié car il a refusé de se soumettre à la hausse du «pizzo», impôt dû à Cosa Nostra pour être protégé. A son retour de vacances amoureuses à Lanzarote, il a soudain disparu, et d’après l’avocat de la mafia, l'organisation n’y est pour rien. L’enquête de Montalbano l’amène vers de fausses pistes, il tourne en rond et a l’impression d’être trop vieux pour continuer à travailler.

Mais il veut clore cette affaire en beauté malgré tous ces mystères contradictoires. Se fourvoyant vers des solutions erronées, il reprend les recherches à zéro pour en tirer un nouveau sens, à force de déductions logiques. Le lecteur le retrouve dans ses meilleurs jours, l’esprit vif, supportant avec une grande patience l’ineffable Catarella, standardiste qui écorche les noms des interlocuteurs dans un vocabulaire improbable et surtout incompréhensible, qui involontairement induit en erreur le commissaire. «Le tiléphone sonna :- Dottori, excusez-moi si je vous dérange dans votre bureau mais il y a qu’il y a sur la ligne un coup de fil pour Fazio qui est ne se trouvant pas dans son bureau mais votre bureau à vous».

Un bon cru, pour lire et rire de bon cœur.


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 09/12/2020 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd