L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 12 mai 2021
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2020
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Policier & suspense  
 

A rebours
Arthur Hailey   Détective
Belfond - Nuits noires 1998 /  19.69 € - 128.97 ffr. / 492 pages
ISBN : 2-7144-3555-6
Imprimer

Le sergent Malcolm Ainslie n'a pas de chance. Alors qu'il s'apprête à prendre quelques jours de vacances avec sa femme et son fils, il doit se rendre à l'autre bout de la Floride pour recevoir les dernières confessions d'un tueur en série sur le point d'être exécuté. Elroy Doil est accusé d'avoir sauvagement assassiné quatorze personnes, mais - contre toute vraisemblance (il a été arrêté sur les lieux de son dernier crime) -, il a toujours nié les faits. A la veille de sa mort, peut-être veut-il enfin avouer. Malgré les récriminations de sa femme ("ta famille ne peut jamais compter sur toi !") Malcolm Ainslie entame une véritable course contre la montre sur les autoroutes de Floride. Il n'a que quelques heures pour couvrir les six cents cinquante kilomètres qui séparent Miami de la prison centrale.

La rencontre entre le flic et l'assassin a lieu dans le couloir de la mort. Alors qu'il ne lui reste plus que quelques minutes à vivre, Elroy Doil passe aux aveux. Il a bien tué quatorze fois. Mais surprise : tandis qu'il avoue un double assassinat dont la police n'a jamais entendu parler, il nie avoir tué le conseiller municipal Ernst et son épouse. Affabulation ? Le sergent Ainslie est troublé. Cette affaire Ernst lui a toujours semblé étrange. Car si les traits principaux de chacun des meurtres étaient identiques - un homme et une femme, âgés, ligotés et bâillonnés, placés face à face et terriblement mutilés, quelques éléments du meurtre des Ernst faisaient songer à l'oeuvre d'un imitateur. A l'époque, seul le sergent Ainslie avait eu l'intuition d'une mystification. Mais nul ne l'avait pris au sérieux, et lui-même n'avait pas poussé très avant ses investigations. Il faut dire que la fille des victimes n'était autre que Cynthia Ernst, officier supérieur de la police de Miami, et ancienne maîtresse d'Ainslie.

L'enquête est donc réouverte. Désormais Malcolm Ainslie et son équipe vont de surprise en surprise. Pas le lecteur. Etrangement, Arthur Hailey a décidé de construire son roman sur un schéma qui court-circuite tout suspense. Il multiplie les longs retours en arrière et les changements de points de vue mais, maladresse de l'auteur ou volonté de donner plus d'importance aux motivations qu'aux faits eux-mêmes, le lecteur un peu malin comprend l'essentiel de l'intrigue au bout de cent cinquante pages.

Le livre se contentera ensuite de confirmer son intuition, et surtout d'expliquer les raisons profondes des agissements des uns et des autres. Ainsi, Détective n'est pas le thriller promis par la quatrième de couverture. C'est néanmoins un roman à l'intrigue bien ficelée, qui navigue finement entre passé et présent, et donne au lecteur envie de tourner les pages. Car Arthur Hailey a imaginé une histoire cohérente, des personnages pittoresques (le prêtre défroqué devenu policier, la femme avide de pouvoir, l'écrivain-voyou) mais réalistes, des détours inventifs. Et s'il préfère privilégier l'attente plutôt que le suspense, c'est peut-être parce qu'il profite des ressources du romanesque pour s'interroger sur des questions qui hantent la société américaine : la politique de discrimination positive en faveur des minorités, le fonctionnement de la justice, la quête de l'identité, la lutte du bien et du mal, la légitimité de la peine de mort.



Karine Motch
( Mis en ligne le 06/03/2000 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd