L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 24 août 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->    
 

Plongée dans l’Espagne des années 1960
Lluis Anton Baulenas   Combat de chiens
Flammarion 2005 /  21 € - 137.55 ffr. / 450 pages
ISBN : 2080687581
FORMAT : 15x22 cm

Traduit du catalan par Cathy Ytak.
Imprimer

Il faut regretter que les délais inhérents à toute entreprise de traduction ne nous aient pas permis de découvrir plus tôt, en langue française, Combat de chiens, roman de Lluis-Anton Baulenas, paru à Barcelone en 1997.

En cette rentrée 2005, il sera donné à tous de découvrir les haletantes tribulations de Tutusaus dans l’Espagne franquiste du début des années 1960. Habitué à exécuter les basses œuvres du régime sans sourciller, cet expert en poisons, capitaine de l’armée, solitaire et pour le moins peu disert, est chargé de surveiller de loin et d’assurer la protection d’un industriel catalan, auquel le Généralissime porte une attention toute particulière. Il serait dommage de dévoiler ici les raisons de cette filature, mais le lecteur peut être sûr que le suspense est au rendez-vous.

Plus qu’un roman policier, Combat de chiens est une plongée au cœur de l’Espagne de la dictature et c’est tout ce qui donne sa saveur au roman. A le regarder froidement, le scénario échafaudé est assez peu crédible, avec en point d’orgue une irruption quasi christique de l’hélicoptère du Caudillo au-dessus de l’humble ferme du Tutusaus. Pourtant, dès les premières pages du récit, le lecteur est saisi à la gorge par la profondeur psychologique des personnages et se laisse facilement entraîner par l’intrigue. Mais, si le dénouement est sanglant à souhait, comme d’ailleurs l’ensemble du roman, c’est plutôt la dimension historique de l’ouvrage qui retient l’attention.

L’auteur a en effet su saisir l’atmosphère politique de ces années, celle d’une Espagne divisée entre les quelques affidés d’un régime qu’ils sacralisent, une frange étroite et divisée d’opposants déclarés, une écrasante majorité d’indifférents et des élites économiques corrompues, critiques, ironiques, mais prêtes à sauvegarder les apparences pour faire des affaires.

Avec Combat de chiens, preuve est faite qu’en cette rentrée littéraire 2005, il ne faut pas hésiter à tourner son regard vers l’étranger : une fois le livre ouvert, il est difficile de s’en détacher avant d’en avoir achevé la lecture. Et c’est déjà beaucoup!


Raphaël Muller
( Mis en ligne le 06/09/2005 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd