L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 3 juin 2020
  
 
     
Le Livre
Beaux arts / Beaux livres  ->  
Peinture & Sculpture
Arts graphiques
Architecture & Design
Photographie
Histoire de l'art
Manuels & guides
Beaux livres & Catalogues

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Beaux arts / Beaux livres  ->  Histoire de l'art  
 

La harpe de Andrès à Zarbeleta
Annie Glattauer   Dictionnaire du répertoire de la harpe
CNRS éditions - CNRS Dictionnaires 2003 /  43 € - 281.65 ffr. / 727 pages
ISBN : 2-271-06162-8
FORMAT : 17x22 cm
Imprimer

Si les harpistes se plaignent souvent de l’étroitesse de leur répertoire, Annie Glattauer (évidemment harpiste, et professeur à la Schola Cantorum), qui signe aux éditions du CNRS ce Dictionnaire du répertoire de la harpe, n’est apparemment pas du même avis… «Connaître le répertoire, réviser l’interprétation des œuvres, inciter à des rééditions, renouveler des programmes, favoriser l’essor des harpes, engager de multiples recherches» : ces mots qui bouclent l’introduction donnent le ton. Ce n’est pas un dictionnaire, c’est un manifeste !

Ce très riche ouvrage de plus de 700 pages constitue en effet un précieux inventaire des œuvres ayant été écrites ou pouvant être jouées à la harpe (via une transcription). C’est une première, aucun chercheur ou musicologue ne s’étant encore penché de façon aussi précise et exhaustive sur le répertoire de cet instrument un peu à part dans la grande famille symphonique. Seule entreprise pouvant s’en rapprocher, 10 ans avec la harpe, édité par la Cité de la Musique, était plutôt destiné à des fins pédagogiques, et ne recensait qu’une très faible part du répertoire.

L’auteur a choisi un classement par compositeur, où apparaissent tant les incontournables de la harpe (Bernard Andrès, Elias Parish Alvars, …) que des grands noms (Mozart, Debussy, …) ou de parfaits inconnus ! On y trouvera de courtes biographies, et bien sûr, les œuvres complètes pour harpe (éditées ou épuisées, concertos et cadences, harpe celtique ou à simple mouvement, traits d’orchestre, musique de chambre et transcriptions). L’introduction est intéressante, notamment en ce qui concerne les évolutions de la facture.

C’est une évidence, le dictionnaire du répertoire de la harpe est avant tout destiné … aux harpistes ! Mais à tous les harpistes : concertistes à la recherche d’un répertoire plus diversifié, professeurs bien sûr, mais aussi élèves (motivés) désireux d’en savoir plus sur les œuvres qu’ils travaillent. L’un des intérêts de cet ouvrage réside notamment dans la citation des œuvres majeures (hors répertoire harpistique) pour chaque compositeur, dans un esprit d’ouverture sur l’histoire de la musique en général ; une démarche à souligner dans un système d’enseignement qui oublie souvent les autres instruments ou le répertoire symphonique…
A contrario, pour les «classiques» (Liszt, Berlioz, Debussy, …), une partie de la biographie est centrée sur les relations du compositeur avec la harpe, rarement souligné ailleurs.

Cependant ce dictionnaire souhaite ne pas se limiter au public (tout de même restreint) des harpistes. Annie Glattauer veut aussi briser l’image de la harpe : instrument de salon au répertoire suranné. Mélomanes (acharnés) et compositeurs peuvent ici trouver de quoi faire évoluer leur connaissance de l’instrument à travers différentes problématiques : réflexion sur l’interprétation, les possibilités techniques, les évolutions historiques, les relations avec les autres instruments (notamment le piano)…

On pourra regretter que la forme un peu «aride» du dictionnaire n’encourage guère les curieux : à vouloir être exhaustif sans être encyclopédique, les informations y sont peut être trop concentrées, les biographies rarement passionnantes (et parfois dans un style un peu trop télégraphique), les analyses des œuvres juste effleurées. De ce fait, cet ouvrage constitue un bon outil de travail à mettre dans toutes les mains de harpistes : son lectorat risque malheureusement de s’arrêter là…

«Puisse ce dictionnaire leur donner plus de liberté et de choix». Harpistes, au travail !


Blandine Malefant
( Mis en ligne le 20/02/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Nouveau dictionnaire de la musique
       de Roland de Candé
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd