L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 7 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Art de vivre  ->  
Voyage & loisirs
Gastronomie & Vin
Art du jardin
Décoration & Intérieurs
Guides pratiques

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Art de vivre  ->  Décoration & Intérieurs  
 

L’architecte des géométries sensibles
Guitemie Maldonado   Jacques Quinet
les Editions de l'Amateur 2000 /  / 200 pages

préface de Jean Bazaine
Imprimer

D'emblée un double mérite peut être attribué à ce livre: réhabiliter un créateur injustement méconnu et mettre à la disposition de l'amateur d'art, et singulièrement d'art décoratif, une très belle iconographie. Né en 1918, Jacques Quinet fut surtout actif dans la période qui va de 1946 à 1980, et ces dates, en elles-mêmes, attirent l'attention tant les courants esthétiques qui ont traversé ces quelque quarante ans sont divers et contrastés: impératifs de la reconstruction après guerre et expansion du design apparaissent comme des données majeures.

Ces décennies sont aussi le théâtre de toutes sortes de controverses et de tensions: opposition entre art décoratif et design, entre le beau et l'utile, entre la pièce unique et la production de série, entre les références au passé et l'adaptation à la vie moderne. Toutes contradictions qu'à sa manière Jacques Quinet va réussir à réduire à l'intérieur même de son travail. En ce sens, c'est une excellente idée que d'avoir consacré la substantielle introduction de cet ouvrage à une esquisse de ce contexte complexe, sans la connaissance duquel son oeuvre serait sans doute plus difficile à appréhender dans ses différentes dimensions.

Architecte de formation, Jacques Quinet va être profondément marqué par sa rencontre avec un grand ébéniste du faubourg Saint-Antoine, François Sébesta, et cette fréquentation va déterminer son choix d'opter résolument, à partir de 1946, pour l'architecture d'intérieur. Il se consacre en toute conscience à la recherche d'un style nouveau qui soit au service de l'homme et à l'échelle humaine, tout en étant adapté aux matériaux et aux évolutions techniques de l'époque.

Un autre élément jouera un très grand rôle dans son esthétique: la fréquentation de nombreux artistes qui seront autant d'amis et qui ont nom Jean Bazaine ou Ubac. La carrière de Jacques Quinet est exemplaire en ce sens qu'il est peu de domaines où elle ne se soit déployée. Amorcée autour de réalisations pour la clientèle privée, elle va finalement tourner autour de plusieurs pôles: le monde des transports, celui des grandes administrations et des sociétés commerciales et industrielles. Avec en fil d'Ariane, ininterrompue, la création de meubles.

Très judicieusement au demeurant, le livre décline en même temps les travaux d'ensemble et les meubles, jusque dans la présentation visuelle, allégeant les vues de décors, souvent plus ingrates, avec de très belles photos des meubles, souvent détourées, ce qui les met mieux en valeur encore. On découvre ainsi au fil des pages les propres appartements de Quinet, rue Fortuny, à Paris, qui furent en quelque sorte sa vitrine et dont il présenta à ses clients et amis au moins trois versions successives. Très significatifs aussi ses aménagements pour des paquebots et en particulier pour le La Bourdonnais dont il fut décorateur en chef et pour lequel il tourna résolument le dos à la traditionnelle conception style décor de palace terrestre pour intégrer toute la dimension maritime, avec talent et sensibilité.

On découvre ensuite ses réalisations pour les cabines de la Caravelle d'Air France ou d'avions Dassault, pour des bureaux ou sièges sociaux de grandes compagnies. Les principales caractéristiques de son art, que l'on retrouve aussi bien dans son travail d'architecte d'intérieur ou de décorateur que dans ses créations de meubles, sont un grand attrait pour le jeu des matières et des couleurs, pour des formes simples et structurées en adéquation avec le matériau et la fonction, pour des effets sobres, tout le luxe, réel, portant sur le fini et la qualité des détails. On en prend bien conscience en examinant les piétements de ses meubles souvent terminés par un sabot en bronze en forme de L si typique de son travail qu'il vaut signature!

Ses matériaux de prédilection furent la laque, les cuirs et le bronze. Le livre se clôt par une biographie dont on retiendra l'habile présentation graphique, ponctuée de plusieurs photos très vivantes, une courte bibliographie d'ouvrages généraux, de monographies et d'articles de presse. Par son caractère exhaustif, sa très riche iconographie et ses nombreuses références, cet ouvrage ajoute une pierre utile à l'histoire de l'art décoratif de notre siècle et permet de découvrir l'oeuvre d'un homme dont on a pu célébrer, à juste titre, les "géométries sensibles".


Florence Trocmé
( Mis en ligne le 14/12/2000 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd