L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 28 novembre 2022
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Quartiers lointains
Jirô Taniguchi   L’Homme de la toundra
Casterman - Sakka 2006 /  10.95 € - 71.72 ffr. / 244 pages
ISBN : 2-203-37384-9
FORMAT : 15 x 21 cm
Imprimer

Le recueil de nouvelles est un genre qu’affectionne particulièrement Jirô Taniguchi et, entre deux récits fleuves s’étalant sur plusieurs volumes, le mangaka se plaît à dessiner quelques courtes histoires autour d’une thématique précise. Après le plaisir de la promenade (L’homme qui marche) ou celui de la bonne chaire (Le Gourmet solitaire), et après la vie quotidienne avec des animaux domestiques (Terre de rêves), Taniguchi prend ici ses quartiers très lointains, et retrouve les grands espaces, la confrontation de l’homme avec la nature sauvage et sa faune indomptable.

Six histoires composent ce nouvel ouvrage, et l’on retrouve dans chacun de ces récits un Taniguchi au meilleur de sa forme, capable de passer d’un genre à l’autre sans grand mal et dont le grand talent de narrateur captive immédiatement le lecteur. Le dessinateur japonais marche ici sur les traces de Jack London ou Hermann Melville. Dans le premier récit qui donne son titre au recueil, Taniguchi met en scène l’auteur de Croc Blanc en pleine ruée vers l’or dans le Klondike. L’écrivain américain est sauvé du blizzard par un mystérieux homme descendu de la montagne. L’homme de la toundra dénonce cette course à la fortune qui met à mal son pays, chasse les bêtes et rend la vie toujours plus dure pour lui et sa tribu.

Les autres récits abordent aussi les mêmes thèmes écologiques et humanistes. L’homme est tour à tour le prédateur et la proie, le destructeur et le protecteur. Plusieurs de ces histoires s’apparentent ainsi à des contes traditionnels que l’on lirait au coin du feu, des fables à la morale simple mais jamais mièvre car toujours menées avec puissance par Taniguchi. Les scènes d’action sont ici particulièrement spectaculaires et montrent à qui en doutait que Taniguchi n’est pas seulement un dessinateur du temps qui dure et des silences qui en disent long. Il fait ici preuve d’un grand sens du découpage et du dynamisme, rendant compte avec force des rapports souvent déséquilibrés et des combats désespérés de l’homme face à la nature. À ce titre, la deuxième histoire, « Le grand ouest blanc » est sans doute la plus réussie de l’ouvrage, Taniguchi excellant là à maintenir une tension constante et un climat oppressant malgré l’immensité de l’espace servant de décor à cette course effrénée contre la mort.

On appréciera enfin une histoire qui semble relativement hors sujet par rapport au reste de l’ouvrage, « Les appartements Shôkarô ». Il s’agit d’une sorte de parenthèse autobiographique et nostalgique où Taniguchi raconte les débuts d’un jeune dessinateur de mangas habitant dans une résidence remplie de personnages excentriques.


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 24/03/2006 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Quartier lointain
       de Jirô Taniguchi
  • L'Homme qui marche
       de Jirô Taniguchi
  • Le Sommet des Dieux (vol. 3)
       de Jirô Taniguchi , Yumemakura Baku
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd