L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 28 février 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Réaliste  
 

Destins indochinois
 Loustal   Jean-Luc Coatalem   Jolie Mer de Chine
Casterman 2002 /  9,45 € - 61.9 ffr. / 62 pages
ISBN : 2-203-35605-7
Imprimer

On savait la littérature grande pourvoyeuse de scénarios pour le cinéma. La voilà, depuis quelques années, acoquinée avec la bande dessinée. Comme si cette dernière n’était plus cet art mineur snobé par l'intelligentsia de la Rive gauche, et qu’elle avait gagné de prestigieux galons. Après Tonino Benacquista, Fred Vargas et Thierry Jonquet, et avant Frédéric Beigbeder en septembre, c’est l’écrivain-voyageur Jean-Luc Coatalem qui s’y colle. Avec la complicité de Loustal, son Tout est factice paru il y a quatre ans devient une Jolie Mer de Chine découpée en deux récits qui se déroulent dans l’Indochine du début du XXe siècle.

Le premier met en scène l’absurde destin d’un homme, prenant pour très romantique décor un paquebot faisant le chemin entre Saïgon et Singapour. Chargé de liquider une femme qui s’y est embarquée, un ancien acrobate, devenu contremaître dans une plantation, s’engage lui aussi dans la traversée. Alors que, sous le charme de la dame, il tente de la séduire, il finit lamentablement victime de son art. La deuxième histoire, elle, se déroule dans le même univers maritime. Un steward rongé par les cauchemars se lie d’amitié avec l’un des passagers, le plus célèbre psychanalyste du monde, à qui il veut parler de son cas. Mais le «docteur» paraît bien bizarre et surtout attiré par les dollars.

Coups du sort et force du hasard, vanité des apparences et double jeu des individus : autant de thèmes portés par un dessin sans défaut, empreint de nostalgie, qui colle parfaitement avec l’époque choisie. Le graphisme naïf et pastel, la franchise des couleurs, les traits des personnages, la géométrisation des décors, tout ici évoque en effet ces affiches des années 1900 qui vantaient «l’air des colonies». Loustal au pinceau, Coatalem à la plume : les deux gaillards se sont bien trouvés pour le faire respirer.


Thomas Bronnec
( Mis en ligne le 14/06/2002 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd