L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 15 octobre 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Science-fiction  
 

John Difool, messie cosmoplanétaire ?
 Moebius   Alexandro Jodorowsky   L'Incal (tome 5) - La cinquième essence (partie 1 - Galaxie qui songe)
Les Humanoïdes associés 2004 /  12.60 € - 82.53 ffr. / 48 pages
ISBN : 2731662867
FORMAT : 24 x 32 cm

Réédition.
Imprimer

Il y a en bande dessinée des cycles qui sont de véritables monuments : indéniablement, le cycle de l’Incal, issu des esprits fertilissimes de Moebius (Jean Giraud) et Jodorowsky relève de ce genre, tant l’Incal aura pu inspirer des représentations du futur (cf. le récent procès intenté à Luc Besson pour le Cinquième élément, lequel s’inspire d’ailleurs plutôt de la série Valérian !), voire des vocations de dessinateur. Cette fresque monumentale, déjà ancienne (la première édition du présent album date de 1988) mais constamment renouvelée par divers cycles annexes (La caste des métabarons, Avant l’Incal, Après l’Incal…) raconte l’histoire d’un détective privé un peu minable, John Difool, habité par une entité ultime, l’Incal, et entraîné de ce fait dans une odyssée cosmique opposant – d’une certaine manière – l’ordre et l’anarchie, l’ombre et la lumière, le bien et le mal, la ténèbre et l’Incal, le tout dans un conflit titanesque aux dimensions de l’univers. Ajoutons que cet univers, vaste, comprend nombre de races extraterrestres avec lesquelles les auteurs ont joué aux ethnologues, inventant philosophies et cultes spécifiques (et c’est l’un des points forts de cette BD de porter une attention soutenue à cette dimension spirituelle !). La richesse de cette fresque, inracontable, en fait une référence incontournable pour tout amateur de BD et de SF. Le graphisme à la fois dépouillé et précieux de Moebius sert parfaitement un scénario au souffle épique (même s’il est parfois un peu dense et ésotérique pour le profane). Bref, une série à connaître absolument.

Ce cinquième album fait suite à «Ce qui est en haut». On y retrouve Difool et ses compagnons (le Métabaron, tête de chien, Groot, Animah… ) aux prises avec la guilde techno et l’oeuf ténèbre, duel terrible puisque la ténèbre s’est emparée de l’Imperoratriz (autorité universelle), tandis que Difool lui-même se débat avec ses pulsions. En republiant sous format album cette saga, les Humanoïdes associés permettent aux amateurs de redécouvrir (pour ceux qui ont manqué les éditions intégrales de 1993 et de 2001 !) ou découvrir les aventures de l’Incal , tant cette série semble ne pas vieillir et demeurer étonnamment originale et ambitieuse. La nouvelle édition, re-colorisée par Beltran, est encore plus resplendissante que les précédentes… la jeunesse éternelle en BD !


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 16/06/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Avant l'Incal
       de Janjetov Zoran , Alexandro Jodorowsky
  • Après l'Incal (tome 1)
       de Moebius , Alexandro Jodorowsky
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd