L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 19 octobre 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Science-fiction  
 

Famille, je vous hais !
Jean-David Morvan   Philippe Buchet   Sillage (tome 8) - Nature humaine
Delcourt 2005 /  12.50 € - 81.88 ffr. / 48 pages
ISBN : 2847899057
FORMAT : 24 x 33 cm
Imprimer

Voilà maintenant 8 albums que Nävis, seule rescapée humaine d’un crash spatial a été accueillie, comme unique membre d’une race (disparue ?) par le Sillage, une gigantesque colonie extra-terrestre errante. Et voilà donc 8 albums qu’elle rêve de rencontrer des individus de sa propre espèce, recherche obsédante qui s’achève enfin. Car dans ce nouvel opus, Nävis parvient enfin à trouver des humains, une véritable colonie, un peu décadente, certes, mais des humains. Sont-ils seulement à la hauteur des espérances de Nävis ? L’humaine nature vaut-elle tous les espoirs qu’on a pu placer en elle ?

Sillage est certainement l’une des séries de SF les plus réussies du moment : sur un concept très original (chaque album illustre un univers SF particulier : space opera, steampunk, science fantasy…), avec une héroïne des plus charismatiques (et jolie qui plus est, mais chacun ses fantasmes) et un graphisme remarquable autant qu’inventif, Morvan et Buchet ont forgé un cycle de référence. L’idée d’égarer une humaine (incontestablement douée pour un tas de choses tout de même) au sein d’une colonie extra-terrestre innombrable (et la capacité des auteurs à imaginer des races et des physionomies extra terrestres bizarroïdes est l’un des charmes de la série) était une première trouvaille. Certes, la science-fiction se prête à des univers étranges et des imaginations débridées… encore faut-il tenir le rythme et pouvoir donner à chaque album une touche originale. Le n°8 ne faillit pas à la règle et offre au lecteur fidèle un épisode assez attendu, celui d’une rencontre avec l’humanité sur une planète un peu perdue… mais quelle humanité ? Nävis risque une expérience un peu cruelle. Fin d’un cycle ?

Au bout du huitième album, que dire encore du graphisme, si ce n’est qu’il est comme d’habitude très réussi et atteste d’une réelle complicité entre personnage et ses auteurs. Il y a là une « patte » désormais reconnaissable, tant dans les décors, les ambiances, les cadrages, que pour Nävis elle-même. Quant au scénario, il se replace dans un ensemble plus vaste, qui est l’existence même de Nävis, sa quête d’une humanité idéalisée, et parallèlement sa vie à bord du Sillage et la perte de son mentor, Mackel-Loos. Tout cela confère à ce nouvel album, dans la lignée des précédents, une profondeur qui est celle d’une bonne saga de SF. Il n’est pas encore temps de quitter le Sillage.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 30/10/2005 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Nävis (tome 1)
       de Jose-Luis Munuera , Jean-David Morvan
  • Les Chroniques de Sillage (tome 2)
       de Jean-David Morvan , collectif
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd