L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 6 avril 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Les grands classiques  
 

Mexique blues
Carlos Sampayo   José Muñoz   Sophie
Vertige Graphic 2003 /  18 € - 117.9 ffr. / 88 pages
ISBN : 2908981734
FORMAT : 22,5 x 29,5 cm
Imprimer

Sophie, c’était d’abord cette mystérieuse jeune femme qui se présentait blanche et nue sous un manteau noir dans un épisode de la série Alack Sinner. Une apparition surréaliste et tellement marquante que José Muñoz et Carlos Sampayo décidèrent de faire de Sophie un personnage récurrent dans leur œuvre et plus précisément dans ces séries des Sophie Comics et Sophie Goin’ South, rééditées aujourd’hui.

On retrouve donc l’énigmatique Sophie, toujours un peu paumée, et en perpétuelle lutte contre l’autorité, l’anonymat, le machisme et l’oppression. Après un bref passage en prison et quelques errances new-yorkaises, Sophie traverse le Rio Grande une première fois et se voit offrir l’hospitalité par une bande de Mexicains encore plus déboussolés qu’elle. Solidaire de ces laissés-pour-compte, Sophie les aidera dans leur quête.

Avec Sophie, Muñoz et Sampayo ont sans doute écrit ce qui restera l’une de leurs plus improbables histoires. Empreinte de nombreux symboles (Oncle Sam, Alamo, etc.) mais aussi de trouvailles totalement délirantes (une petite bande de cadavres ambulants, rescapés de la révolution mexicaine ou ces corbeaux charognards qui commentent les événements), Sophie est une œuvre d’une étonnante liberté qui ne se gêne pas pour prendre des voies narratives non balisées.

Pour accompagner cette écriture extravagante, cette ode à la liberté, le dessin de Muñoz devait se laisser aller encore plus qu’à l’accoutumée. Définitivement débarrassé des influences de Pratt ou Breccia, les pères d’autrefois, le trait s’effiloche et se déforme, alors que les contrastes se font toujours plus radicaux jusqu’à rendre l’idée, enfin concrète, d’une bande dessinée expressionniste. Les effets de la marijuana, ou l’évasion de la Mère patrie, sont en ce sens des pages d’anthologie. Et les trognes toutes plus bancales les unes que les autres (exceptée Sophie, évidemment), donnent dans le Grand Guignol : la mort et la souffrance ne sont pas belles à voir.

Dans Sophie, le mélange de fascination et de répulsion envers l’Amérique que l’on trouvait, malgré tout, chez Alack Sinner ou dans Le Bar à Joe n’existe plus. Ici, c’est le dégoût qui a pris le dessus, il n’y a plus rien à sauver, à part peut-être un laveur de carreaux, et le rêve américain n’est plus qu’un lointain souvenir. L’Amérique profonde, celle des racistes et des ploucs, ou l’Amérique triomphante, encensée par les médias débilitants : aucune des deux n’échappe à la charge féroce, et plus de vingt ans après, celle-ci ne semble pas avoir pris une ride.

Cette belle réédition est augmentée d’un texte des deux auteurs présentant le personnage de Sophie, ainsi que de quelques dessins (en couleur, pour une fois) de Muñoz.


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 12/09/2003 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Retour de flammes
       de José Munoz , Daniel Picouly
  • Alack Sinner (tome 1)
       de Carlos Sampayo , José Muñoz
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd