L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 27 janvier 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Humour  
 

Saison 5 VOSTFR
 Boulet   Notes (tome 5) - Quelques minutes avant la fin du monde
Delcourt - Shampooing 2011 /  14.95 € - 97.92 ffr. / 208 pages
ISBN : 978-2-7560-2339-7
FORMAT : 14,7x21 cm
Imprimer

force d’incarnations graphiques répétées et de notes régulières, Boulet est devenu un véritable personnage de bande dessinée. Comme ses collègues de papier, il vit dans un environnement précis (Ménilmontant et ses environs), a une profession, un caractère défini et est régulièrement héros de chroniques quotidiennes facétieuses. Au-delà de ces notes où le personnage a supplanté le blogueur, il y a toujours ces pages autobiographiques plus classiques ; souvenirs des Beaux Arts ou de soirées trop arrosées. Boulet est aussi le geek savant, celui passionné et compétent sur la question des dinosaures et des processeurs, et sachant prendre le recul nécessaire pour se foutre de sa propre bobine. Et enfin, Boulet est aussi narrateur aux tous pouvoirs lorsqu’il emmène ses planches vers un ailleurs (la série des notes d’anniversaire ou celle des « jours ordinaires »…). Si l’on devait retenir une thématique générale de toutes ces pages, ce serait la constante confrontation de la culture populaire, du fantastique et du geek au quotidien le plus triste. Bref, ce blog est protéiforme, tant narrativement que graphiquement, l’auteur s’amusant à régulièrement changer de technique et amadouer diverses approches artistiques.

De cette constante variété ressortent évidemment quelques grands passages, et comme dans les saisons précédentes, plusieurs scènes sont d’ores et déjà d’anthologie. On pense notamment à cette épique compilation musicale vantant les mérites du gras, ou cette étude sur les méchants, piquée du bon sens et à faire lire aux scénaristes du monde.

Les raisonnements de Boulet suivent des directions à la fois logiques et absurdes, nous permettant d’aboutir à des idées telles que « l’humanité est un spectateur attaché au dos d’un patineur qui enchaîne des figures de plus en plus dures sur la glace », ou encore « la mort c’est comme quitter la meilleure fête du monde à 21h. » On laissera au lecteur le soin de découvrir comment Boulet en arrive à ses conclusions philosophicomiques, et comment ses raisonnements ne peuvent qu’être validés devant n’importe quel jury populaire, forcément hilare.

Comme dans les précédents volumes, Boulet agrémente ce recueil de notes publiées sur le web par des pages inédites et spécialement conçues pour l’édition papier. Ici, le thème en est la fin du monde : l’auteur revient, en toute simplicité, sur ce qui conduit inévitablement l’Humanité à sa perte, tout en n’oubliant pas de conjurer les menaces Maya et extra-terrestre et d’offrir un espoir à la Terre en prouvant par A+B qu’il y a une vie après l’homme.

Voici donc l’un des rares survivants de la première génération de blogueurs (une note leur est d’ailleurs consacrée). C’est aussi, de loin, le plus inventif et le plus talentueux. Doté d’un humour imparable, il a su régulièrement renouveler son inspiration et ses techniques graphiques pour proposer au lecteur une foultitude de gags et de belles planches. De plus, depuis que son blog est régulièrement édité sur papier, l’auteur semble faire preuve d’une plus grande rigueur. Finies les cases riquiqui autour d’un compte-rendu de festival, ici les dessins sont clairs et la narration limpide, le transfert de l’ordinateur vers le papier se déroulant dorénavant tout en douceur (exceptées, une fois de plus, les scènes de nuit toujours compliquées à déchiffrer…). Une valeur sûre, une série devenue indispensable.


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 15/03/2011 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Notes (tome 4)
       de Boulet
  • Notes (tome 3)
       de Boulet
  • Notes (tome 2)
       de Boulet

    Ailleurs sur le web :
  • Bouletcorp
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd