L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 15 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Humour  
 

Cousu de fil bleu
Raoul Cauvin    Lambil   Les Tuniques Bleues (n°51) - Stark sous toutes les coutures
Dupuis 2007 /  8.50 € - 55.68 ffr. / 46 pages
ISBN : 978-8001-3945-6
FORMAT : 21x30 cm
Imprimer

Parmi la galerie de personnages hauts en couleur qui peuplent le campement des Tuniques Bleues, le petit chouchou des lecteurs est sans aucun doute le capitaine Stark, personnification loufoque de la bêtise militaire. Présent aux côtés des héros depuis le début de la série (soit depuis une cinquantaine d'albums), cet indispensable second rôle se résume à une réplique unique, répétée en boucle (« Chaaaaargez ! »), et à deux activités alternatives : charger, et attendre la prochaine charge, immobile sur son cheval. Oui, le capitaine Stark, on croyait le connaître par coeur. On avait tort. Dans ce nouvel album, Cauvin et Lambil examinent enfin « Stark sous toutes les coutures ».

À travers le récit d'un ami d'enfance de leur supérieur hiérarchique, Blutch et Chesterfield apprennent avec étonnement que celui-ci a eu une vie avant la cavalerie. Ambrose (car c'est son prénom) se destinait à devenir tailleur comme son père, mais il fut recruté par l'armée, et un éclat de grenade reçu dans le crâne en fit le militaire fêlé que l'on sait. Jamais à court d'initiatives hasardeuses, nos deux héros demandent au chirurgien du camp de trépaner Stark afin de lui rendre sa raison. Et c'est un Stark nouveau qui s'éveille de l'opération ; un Stark qui refuse de monter à cheval et ne semble plus bon qu'à repriser les tuniques (bleues) de ses collègues.

Le cap du cinquantième album est passé et rien n'a changé : les Tuniques Bleues continuent de dénoncer l'absurdité de la guerre avec malice et légèreté. Ce nouvel album se distingue par une idée de départ plutôt inspirée, qui sert parfaitement la thématique antimilitariste de la série, et possède en même temps un bon potentiel comique. Malheureusement, le scénariste traite son sujet avec la paresse qui semble lui être devenue coutumière. En délayant un contenu très pauvre sur 44 pages, en utilisant des ficelles narratives épaisses comme des échelles de corde et en réduisant la part de l'humour à une peau de chagrin (deux running-gags faiblards, dont un hors-sujet), Cauvin accouche d'un album aussi insipide que les quelques précédents. Reste le dessin de Lambil, toujours aussi délicieux... et peut-être le capital de sympathie que Blutch, Chesterfield et Stark conservent malgré tout auprès des lecteurs nostalgiques.


Michaël Bareyt
( Mis en ligne le 03/09/2007 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les Tuniques Bleues (n°50)
       de Raoul Cauvin , Lambil
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd