L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 20 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Jeunesse  
 

Allo maman dodo
Séverine Gauthier   Jérémie Almanza   Aristide broie du noir
Delcourt - jeunesse 2008 /  8.95 € - 58.62 ffr. / 32 pages
ISBN : 978-2-7560-1153-0
FORMAT : 22,6x29,8 cm
Imprimer

Aristide est un tout petit bout de petit garçon un peu timide, un peu trop sensible, et beaucoup trop renfermé. Il faut dire que ses nuits sont agitées et lui laissent peu de force pour affronter ses jours : chaque soir, dès que le clic de la lumière claque, c’est toute une horde de créatures au sourire inquiétant, tous crocs et griffes sortis, qui envahit la chambre du petit garçon, l’empêchant de dormir et lui gâchant purement et simplement sa vie. Mais cette fois c’en est trop, Aristide a décidé d’agir ! Et c’est dans la pénombre de sa petite chambre, au creux de son grand lit, qu’il fomente un plan ultime pour éliminer une fois pour toutes ces voleurs de sommeil…

Séverine Gauthier s’attaque à une peur primale ! Le monstre de dessous le lit qui guette l’enfant, prêt à l’attraper, dès celui se couche. De Max et les Maximontres à Monstres & Cie, le thème a été traité plus d’une fois ! Ici, on reste en permanence du côté d’Aristide, les parents n’existent pas, les autres adultes vus de dos ou de loin, et les enfants trop méchants pour être mis en vedette. Aristide est un petit garçon solitaire et c’est l’enfant lecteur qui est sollicité pour devenir le seul et unique confident de ce héros malingre. Lui seul pourra comprendre le mal être d’Aristide, et sa volonté réaffirmée de s’en sortir.
Le texte se déroule simplement, sous la forme d’alexandrins joliment troussés. L’enfant, même encore peu habitué aux subtilités de ces figures poétiques et des pieds à la douzaine, ne sera pas insensible à ces rimes et ces allitérations. L’histoire réserve quelques frissons, des idées noires (les somnifères, le psy…), et surtout un final bien vu qui ravira les plus jeunes lecteurs après tant d’émotions.

Inspiré par l’univers de Tim Burton, Jérémie Almanza, dont c’est ici le premier album, réalise un beau travail, faisant de sa mise en couleurs numérique autre chose qu’une simple succession d’aplats et de dégradés. Il y a de la texture dans ces replis colorés, du mouvement, des irrégularités qui donnent à cet univers de la force et de la prestance. Et si parfois les contrastes se font un peu absents, rendant un peu floues quelques zones qu’on aurait aimé scruter plus longtemps, l’ensemble baigne dans une belle atmosphère faite de couleurs acidulées perçant les ombres noires. Un mélange d'horreur et de fantaisie bonbon qui fonctionne à merveille.

Un beau livre donc, entre bande dessinée et livre jeunesse classique, présentant un travail d’une belle et incontestable qualité.


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 08/12/2008 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd