L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 17 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  Questions de société et d'actualité  
 

Laisser faire, laisser passer?...
Nicolas Hulot   Karine Lou Matignon    Comité de veille écologique   L'impasse alimentaire ? - Agriculture, santé, environnement
Fayard 2004 /  16 € - 104.8 ffr. / 236 pages
ISBN : 2-213-62084-9
FORMAT : 14x22 cm
Imprimer

Cet ouvrage collectif de la Fondation Nicolas Hulot met en exergue une citation d’Albert Einstein : «Le monde est dangereux à vivre. Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire». Or, le but de la fondation Hulot est justement de ne pas laisser faire. D’où ce petit livre qui entend dénoncer les aberrations et les dangers d’une politique agricole productiviste dont les seuls bénéficiaires semblent être les firmes agrochimiques internationales, qui, tel Monsanto, vendent à la fois des pesticides et des plantes transgéniques.

Que l’on soit ou non sensibilisé à ces questions, il est impossible de ne pas admirer le savoir faire de la Fondation Nicolas Hulot qui réussit à concilier en 200 pages un véritable brûlot et un ouvrage à la fois didactique et extrêmement bien documenté.

Comment ne pas frémir en effet devant la peinture d’un système qui, après avoir organisé la disparition du monde paysan (voir notamment les pages relatives au rapport Rueff-Armand, Pages 56 et suivantes) subsiste uniquement grâce à des subventions qui ne bénéficient qu’à une toute petite minorité de producteurs ? Comment ne pas s’indigner devant les compromissions de nos gouvernants qui, après avoir interdit un herbicide particulièrement toxique, précisent que «dans le cadre de l’écoulement des stocks, il est accordé un délai pour leur utilisation et leur distribution», privilégiant ainsi une logique d’écoulement de stocks à une logique de santé publique ? Comment ne pas s’inquiéter de ces études scientifiques selon lesquelles toutes les conditions sont réunies, en Bretagne et dans toutes les régions à forte concentration d’élevages, pour qu’émerge une mutation de virus grippal particulièrement virulente ?

Face à ces menaces, la Fondation Nicolas Hulot nous exhorte à consommer de façon responsable tout en citant des exemples de productions écologistes et rentables. Peut-être pourrait-on simplement regretter l’absence d’intervenants ne partageant pas les convictions et les analyses de la fondation. Ainsi, quand Karine Lou Matignon s’interroge sur une étude de l’Académie de médecine qui semble mettre à mal certaines théories de la Fondation, les intervenants se contentent de dire que le raisonnement de l’Académie est spécieux.

C’est sans doute le propre de ce genre d’ouvrage que d’être subjectif et même si certaines informations sont peut-être contestables, il a l’immense mérite de soulever des questions qui devraient intéresser chaque citoyen.


Olivier Agnus
( Mis en ligne le 19/01/2005 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd