L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 16 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  People / Spectacles  
 

Les duettistes
Charles Berling   Michel Bouquet   Les joueurs
Grasset 2001 /  14.96 € - 97.99 ffr. / 240 pages
ISBN : 2 246 61631 X
Imprimer

C’est à la fin du tournage du nouveau film d’Anne Fontaine – l’histoire d’un fils retrouvant le père qui l’a abandonné des années plus tôt – que Charles Berling, 42 ans, a proposé à Michel Bouquet, son aîné de 32 ans, d’écrire ce livre. Le projet : au-delà d’un dialogue entre deux comédiens autour de leur art, réfléchir ensemble à la condition de l’individu dans la société actuelle.

Une telle démarche peut surprendre. Et, si elle n’est pas totalement assumée, le résultat reste intéressant. Car Charles Berling et Michel Bouquet, comédiens discrets et pondérés, ont certes sur "le monde comme il va" un regard lucide, mais leur passion est ailleurs. Ainsi, les développements sur ce que Bouquet appelle la loi du nombre, l’écrasement de l’individu par la masse, la surconsommation, les périls du clonage et le spectre de "l’immortalité pour tous", les ramènent bien vite à ce qui, depuis des années, fait battre leur cœur : jouer. Oscillant entre le shakespearien "le monde entier est un théâtre" et "le théâtre, c’est le monde entier", les deux amis évoquent la naissance de leur vocation, leur travail pour parvenir à l’incarnation parfaite, leur vision des rapports acteur-auteur, leurs débuts au cinéma, leurs échecs, leurs triomphes.

Et la confrontation de leurs expériences, de leur méthode, est souvent riche. Quand Berling affirme le rôle créateur du comédien, Bouquet insiste pour sa part sur le dialogue fantomatique qui se développe, au fil des représentations, avec le personnage interprété ; si tous deux ont connu le bonheur absolu sur les planches, Bouquet l’a expérimenté sous l’Occupation (le récit de sa première audition sous forme de coup de bluff est un grand moment !) quand son interlocuteur l’a découvert en plein "âge des possibles" : dans l’utopie de mai 68 et l’exaltation de la décentralisation.

De confidences en anecdotes, les deux hommes – que l’on devine très complices et admiratifs l’un de l’autre – tissent une conversation chaleureuse, hésitante parfois, attentive toujours. Bien davantage que le "débat de société transgénérationnel" annoncé, c’est cet aspect du livre qui touche le plus.


Pierre Brévignon
( Mis en ligne le 20/11/2001 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Mémoire d'acteur
       de Fabienne Pascaud , Michel Bouquet
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd