L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 10 décembre 2022
  
 
     
Le Livre
Sciences, écologie & Médecine  ->  
Sciences
Médecine & psychologie
Ecologie & nature

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Sciences, écologie & Médecine  ->  Médecine & psychologie  
 

De la contraception
Martin Winckler   Contraceptions, mode d'emploi
Au Diable Vauvert 2003 /  14.48 € - 94.84 ffr. / 446 pages
ISBN : 2846260583
FORMAT : 13 x 20 cm
Imprimer

Faut-il déjà avoir eu des rapports sexuels pour prendre la pilule ? Que doit-on faire si on oublie de prendre sa pilule ? Les dispositifs intra-utérins (stérilet) favorisent-ils les grossesses extra-utérines ? Ces questions sont courantes, et nombreux sont celles et ceux qui n’osent en faire part à leur médecin, par crainte du ridicule. Fort du succès de l’édition 2001, Martin Winckler (La Maladie de Sachs) propose ici un catalogue détaillé, précis, clair et objectif des moyens de contraception, augmenté et enrichi par les remarques et critiques faites par les lecteurs de la première édition, et actualisé à l’aide de nombreuses références bibliographiques.

Depuis la légalisation de la contraception en 1967 (!) par la loi Neuwirth, la désinformation véhiculée par les médias et les préjugés – relevant plus de la mythologie que de la démonstration scientifique – ancrés dans la pratique de certains médecins, ont la vie dure. À l’heure où la sexualité de chacun s’étale dans les magazines, où des questions existentielles telles que «Il se passe quoi en lui quand il est en moi ?» ou encore «Êtes-vous vaginale ou clitoridienne» font la Une des journaux, le constat est simple : 20% de grossesses non planifiées et 200000 interruptions volontaires de grossesse (IVG) pour 760000 naissances par an. Il existe apparemment un problème d’éducation et d’information, auquel s’attaque ainsi Winckler en faisant un point complet et très pragmatique sur les contraceptions, au pluriel s’il vous plaît ! Après un chapitre essentiel sur la contraception d’urgence, l’ensemble des différentes méthodes disponibles actuellement est passé au crible : pilules combinées, dispositifs intra-utérins (DIU), en passant par les préservatifs et l’implant progestatif, sans oublier la stérilisation chirurgicale. Car l’auteur insiste spécialement sur ce point : chaque cas est particulier et la contraception de l’un(e) n’est pas forcément applicable à l’autre, pratique hélas largement répandue chez les prescripteurs qui, plus par habitude que par réel souci de sécurité et d’efficacité, ont souvent tendance à préconiser le même type de contraception à tou(te)s leurs patient(e)s.

Si l’aspect listing rebute un peu, chaque notion importante est résumée en fin de chapitre, ce qui permet ainsi un accès rapide à l’information recherchée, les prix et le remboursement des produits étant par ailleurs détaillés en fin d’ouvrage. Soulignons aussi l’intégrité de l’auteur, qui n’hésite pas à battre en brèche les idées préconçues (le chapitre sur les DIU est particulièrement documenté et met à mal bien des mythes, notamment sur les prétendues contre-indications chez la nullipare ou leur inactivation par les anti-inflammatoires), sa lucidité face au pouvoir des industries pharmaceutiques qui bâtissent des coups marketing sur de fausses innovations, même si le ton parfois un peu revanchard à l’intention des spécialistes et le mépris envers certains médecins entachent quelque peu le propos.

De plus, suggérer aux patient(e)s d’inciter les praticiens à améliorer leur formation ou encore à lire les publications internationales est d’une extrême maladresse – laissant poindre la pire injure pour un médecin : celle de l’incompétence ! –, dont l’unique conséquence serait probablement une persévérance dans les pratiques, et non pas une modification de celles-ci. Car là où le bât blesse, comme le souligne Winckler, c’est dans le déroulement des études médicales, très peu pragmatiques et extrêmement théoriques, où les cours de gynécologie médicale occupent la plupart du temps moins de 5 heures en six ans de formation ! Ce qui rend d’autant plus indispensable le petit laïus en fin de livre sur les dispositions à prendre pour faire reculer le nombre des grossesses non désirées, et où l’auteur fait des suggestions concrètes : formation des médecins, intervention dans les écoles, spots publicitaires…

Enfin, l’ouvrage s’achève sur trois chapitres qui, même s’ils n’ont pas directement trait à la contraception, s’imbriquent parfaitement dans la thématique et permettent de faire le tour de la question : l’IVG, les maladies sexuellement transmissibles et la ménopause, avec notamment un développement sur le traitement hormonal substitutif, récemment décrié, qui là encore en relativise les risques et expose sans ambages ni alarmisme les avantages et inconvénients de ce type de « thérapeutique ».

Le seul véritable reproche que l’on peut opposer porte finalement sur la cible de ce type d’écrit, qui s’adresse avant tout au grand public, faisant ainsi œuvre de vulgarisation, mais présente parfois des velléités d’ouvrage spécialisé, au risque de lasser certains lecteurs et d’offrir ainsi une information de qualité inégale. L’ambition première de Martin Winckler était de faire un éclairage complet sur les contraceptions qui servirait de référence au quidam mais aussi aux professionnels : hélas, ce pari n’a pu être mené à bien face à l’ampleur de la tâche, et ce livre restera à visée grand public, ce qui en soi est déjà méritoire !


Océane Brunet
( Mis en ligne le 15/10/2003 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd