L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 28 mars 2020
  
 
     
Le Livre
Sciences, écologie & Médecine  ->  
Sciences
Médecine & psychologie
Ecologie & nature

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Sciences, écologie & Médecine  ->  Ecologie & nature  
 

Un sujet primordial de prospective
Daniel Cuisinier   Energie et transport - Deux révolutions indispensables La pénurie d'énergie
L'Harmattan - Questions contemporaines 2005 /  16.50 € - 108.08 ffr. / 183 pages
ISBN : 2-7475-8307-4
FORMAT : 14x21,5 cm

L’auteur du compte rendu : Rémi Luglia, professeur agrégé d’Histoire et interrogateur en deuxième année dans une classe préparatoire commerciale, est doctorant à Sciences-Po Paris où il mène une recherche sur l’histoire de la protection de la nature en France de 1854 à nos jours à travers le mouvement associatif.
Imprimer

Avec la montée des cours internationaux du pétrole, on a vu resurgir des interrogations énergétiques proches de celles des années 1970 et de leurs «chocs» pétroliers. En outre, les questions posées par la durabilité des ressources planétaires d’hydrocarbures renforcent les inquiétudes. Sans compter l’amplification anthropique de l’effet de serre par les émissions de certains gaz produits principalement, justement, par la combustion des hydrocarbures. La problématique et la contestation du nucléaire sont toujours prégnantes dans notre société et ont même été relancées par «l’invention» et la mise en oeuvre, très partielle en France, d’énergies renouvelables. Il semble donc - désormais et depuis plusieurs décennies, c’est là le paradoxe - urgent de s’interroger sur les choix énergétiques actuels et du siècle qui débute.

Le transport de personnes ou de marchandises représentant une part importante, et réductible, de la consommation énergétique mondiale, il semble particulièrement fécond de questionner conjointement ces deux termes. C’est ce que semble à première vue chercher à réaliser l’auteur, Daniel Cuisinier. Son sous-titre indique même que, dans ces domaines, «deux révolutions» apparaissent comme «indispensables». Nous sommes donc proprement alléchés à l’idée de ce que peut apporter à ce débat un ingénieur qui nous présenterait une analyse pragmatique dénuée - c’est illusoire bien sûr mais «dans la mesure du possible» nous suffirait - d’idéologie, qu’elle soit écologiste, pro-pétrolière ou pro-nucléaire.

Malheureusement, le contenu du livre n’apparaît pas à la hauteur de l’attente et des enjeux. En effet, nous avons ici un ouvrage obscur, assez impénétrable et même parfois agaçant quant à l’absence de style et à une syntaxe parfois approximative. Bien entendu, on n’en attendait pas une qualité littéraire démesurée - ce n’est pas le propos ni l’objectif – mais un minimum l’aurait rendu bien plus agréable.

Agaçantes aussi, les évidences assénées régulièrement par l’auteur du type «discussion du café du commerce». Si c’est aussi évident et autant frappé au coin du bon sens, pourquoi diable n’est-ce pas appliqué ? Nos chefs d’entreprises, nos haut-fonctionnaires et nos hommes politiques sont-ils donc tous aussi aveugles et mauvais que cela ? Peut-être que les problèmes ne sont pas aussi simplistes que l’on veut bien le présenter, même s’il est vrai que l’inertie des mentalités n’est plus à démontrer.

Là cependant n’est pas le plus décevant. Cet ouvrage manque cruellement de structuration à la fois dans son plan d’ensemble (le sommaire est révélateur : 1ère partie : énergie ; 2ème partie : transport des marchandises) et dans le détail de chaque partie ou sous-partie. Un tel plan, purement descriptif, où l’analyse est renvoyée à de courts paragraphes disséminés au fil des pages, ne saurait contenter le lecteur car, justement, sur un tel sujet, c’est de l’analyse et de la prospective que l’on espère. La succession de constats chiffrés, forts détaillés et précis il est vrai, ne peut décidément remplacer la démonstration attendue tant il est vrai que l’on fait dire à peu près tout et son contraire à la statistique et pas seulement en matière de sondages politiques ou de taux de chômage.

Le seul point fort de l’ouvrage est le chiffre. Omniprésent, parfois jusqu’à la lassitude ou l’écœurement, le chiffre nous est imposé à chaque page. Certes, sur un tel sujet, il est indispensable de «peser» les choses, de réfléchir sur du concret, du tangible, du mesurable mais de là à en faire toute la réflexion… Non décidément, une bonne problématique aboutissant à une démonstration efficace ne peut pas être remplacée par des listes rébarbatives de données chiffrées qui ne valent que par l’analyse qui en est faite. Et même - pourquoi pas puisque le sujet invite sans conteste à la prospective – pourquoi ne pas céder à la tentation prométhéenne de l’élaboration de scénarios ? A cet égard, l’auteur s’en sort plutôt mieux que pour le reste et nous avons quelques pages intéressantes sur les solutions envisageables selon plusieurs scénarios en matière d’énergie et sur des propositions concrètes pour améliorer les transports et les rendre plus efficients. Ici, les qualités d’ingénieur de Daniel Cuisinier surgissent et notre intérêt s’en trouve éveillé.

Pour conclure, si l’on est en recherche de données chiffrées et de constats sur les énergies et le transport, on sera pleinement satisfait. Mais, si l’on attend de cet ouvrage un exposé critique et démonstratif sur les enjeux énergétiques et de transports des décennies qui arrivent, on sera largement déçu.


Rémi Luglia
( Mis en ligne le 27/10/2005 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd