L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 21 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Fantastique & Science-fiction
Classique
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

L'autre femme
Florence Ben Sadoun   La Fausse veuve
Denoël 2008 /  13 € - 85.15 ffr. / 107 pages
ISBN : 978-2-207-26073-9
FORMAT : 14cm x 20,5cm

Date de parution : 25/08/2008.
Imprimer

Il est mort, il a perdu son «combat pernicieux et implacable» contre son propre corps. Lui, c'est l’amant, l’homme caché, celui qui est tombé dans le coma. Il est ce corps inerte, ne communiquant que par battements de paupière. A mots couverts, on devine Jean-Dominique Bauby, auteur du roman Le Scaphandre et le papillon.

Il a fallu dix années pour que Florence Ben Sadoun «se déclare au chômage de son travail de deuil» et que le langage renaisse, en un staccato ininterrompu de souvenirs, mêlés de fragments d’enfance et d’un bonheur retrouvé. Il y a de la joie dans ses mots, de l’espérance, le pathos n’existe pas ou plus. Femme de l’ombre, Florence Ben Sadoun reprend sa place, se légitime dans cette vie devenue médiatique. Oubliée de tous, elle se revoit à l’hôpital, regardant son amant au corps récalcitrant, lui qui avait cette allure dégingandée qu’elle aimait tant. Son écriture est timide, elle ne sait plus si elle doit le vouvoyer ou le tutoyer ; la pudeur d’une maîtresse, d’une «fausse» veuve.

Témoignage discret, La Fausse veuve est un court roman, sans emphase. Par ce livre, Florence réfute l’homme médiatique, se réappropriant celui qu’il était, avant que les autres n’en fassent un héros humaniste. Ce héros n’existe pas, il était simplement son homme. Mais Florence Ben Sadoun ne contrevient pas au bonheur, car à chaque page, il s’infiltre, déjouant les rouages du deuil. Elle a voulu que son livre soit plein de vie, plein de lui, plein de son histoire, plein d’après ; car il est son tout... Un livre joyeux et irrésistible.


Catherine Martinez-Scherrer
( Mis en ligne le 03/11/2008 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd