L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 20 mai 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2018
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Les damnés de la Terre
Maryse Condé   En attendant la montée des eaux
JC Lattès 2010 /  19 € - 124.45 ffr. / 364 pages
ISBN : 978-2-7096-3321-5
FORMAT : 13cm x 20,5cm
Imprimer

Autour de la naissance d'un bébé, la petite Anaïs, sortie des entrailles d'une mère qui ne survit pas à l'accouchement, Maryse Condé offre un conte du Sud, une fable sur les damnés de la Terre... "Quelle belle couleur que la couleur noire, l'envers obscur de nos rêves" (p.207).

En attendant la montée des eaux... Ces eaux sont peut-être celles rédemptrices d'un déluge attendu ; ce pourrait être aussi celles d'un ouragan à la fureur annoncée, car la nature n'est pas plus amène que les hommes sur ces territoires à la fois poétiques et sacrifiés. Le roman se termine sur l'une de ces effroyables tempêtes et, à sa toute fin, sur le tremblement de terre qui dévasta Haïti cette année...

Maryse Condé noue quelques méridiens, glisse sur un tropique, depuis l'île maudite jusqu'au Mali et le Liban, associant tout un peuple réuni par l'hydre post-coloniale, misère, abandon, dictatures et guerres fratricides aux tenants obscurs. "Un Arabe, un Africain sub-saharien à demi créole, un Haïtien. C'est d'une nouvelle humanité qu'il s'agirait. Une humanité sans Européens, c'est-à-dire sans Découvreurs-Colonisateurs, sans Maîtres et sans Esclaves ou Exploités. Vous pourrez faire un univers plus juste !". Ils s'appellent Babakar, Fouad et Movar ; trois hommes et un couffin dans les affres d'un présent ubuesque et malin. Chacun raconte son histoire et le roman associe leurs trajectoires jusqu'en Haïti ou Babakar, père adoptif d'Anaïs, espère retrouver la famille de l'enfant. En songe, sa mère, Thécla, la négresse aux yeux bleus, lui délivre quelques oracles...

D'une plume glissante, mots d'une véritable raconteuse d'histoires, Maryse Condé déroule un tapi littéraire certes mité mais point miteux, brodé d'un réalisme magique qui, s'il n'est pas merveilleux, reste assurément enchanteur. De la beauté des choses dures... Un tapi, ou plutôt l'un de ces draps aux pièces cousues ensemble, un tissu patchwork, étoffe des pauvres, à la fois colorée et maladroite. Car le seul hic de ce roman est peut être son manque d'unité ; on passe d'un récit à l'autre comme d'un tissu aux carreaux rouges à un velours vert élimé, sans transition, sans correspondance. Un récit en puzzle où le lecteur se perd souvent, attiré ici par un itinéraire qui, subitement, sera interrompu par un autre. Et c'est dommage. La polyphonie, ici, devient cacophonique...

Mais un roman à lire, complainte des tropiques prompte à déciller quelques regards endormis d'Occidentaux se sentant, trop souvent, et tout simplement, pas concernés.


Thomas Roman
( Mis en ligne le 24/09/2010 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La Belle Créole
       de Maryse Condé
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd