L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 22 octobre 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2020
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

''L'énigme de la mère''
Lionel Duroy   L'Absente
Julliard 2016 /  20 € - 131 ffr. / 352 pages
ISBN : 13,5 cm × 20,8 cm
FORMAT : 978-2-260-02922-9
Imprimer

Qu'il est dur d'être soi ! Qu'il est difficile d'écrire sur soi ! Pourtant ''sport national'', l'autofiction est un genre reposant hélas sur trop de plumes égotistes, narcissiques, complaisantes, infatuées, oublieuses que le ''Je'' doit révéler le ''Nous'', et que la littérature compte aussi sur la fiction et la construction d'une intrigue.

En cela, Lionel Duroy, roman après roman, est et n'est pas auteur autofictif. Son oeuvre nourrit, titre après titre, une reconstruction de soi qui est aussi construction d'un roman national, un processus résolument intime et collectif, réel et imaginaire. Un auteur précieux donc, à chérir. L'Absente confirme ce devoir de lecture.

Un auteur divorcé doit renoncer à la maison familiale, honteux de priver ses enfants de leur oasis. Il fuit cette réalité pour se frotter à d'autres : au volant de sa voiture, il traverse plusieurs pays français, Verdun, Quimper, Bordeaux, seul, perdu. Cette solitude hagarde le renvoie à l'enfance et le pousse à se reconnaître en celle qu'il a longtemps mal aimée, méprisée, détestée même : la mère.

L'absente éponyme, Suzanne, était cette fille de grande famille bordelaise, les Verbois, qui quitta le château familial au bras d'un aristocrate infortuné, Théophile, dit ''Toto'', pour faire dix enfants, vivre dans le faste à Neuilly, et finir désargentée et expulsée dans une cité HLM... Une mère sans courage, déprimée, excessive, dont les plaintes et les menaces sont rappelées à Augustin, le fils écrivain, dans la voix de La Callas et La Traviata. Une femme morte comme une héroïne d'opéra... L'absente devient alors l'incomprise, que son fils d'âge mûr cherche à retrouver pour écrire avec elle son nouveau roman.

En chemin, d'une station service à un Grand Hôtel comme toutes les villes de France en comptent, il reconstruit le puzzle d'une histoire familiale avec ses zones d'ombres, au temps de la guerre, Résistance et Collaboration, croise des personnages tantôt sympathiques, tantôt patibulaires, couche avec Sarah, lectrice groupie romantique, un peu folle, oublie d'appeler sa fille, pense à ses maîtresses.

Le roman est pourtant limpide, qui joue avec tant de confusion personnelle. Une fois encore, Lionel Duroy emporte son lecteur, à voiture ou en vélo, d'Est en Ouest, du passé au présent, d'une femme à l'autre, de sa mère à son fantôme.


Thomas Roman
( Mis en ligne le 09/09/2016 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • L’Hiver des hommes
       de Lionel Duroy
  • Méfiez-vous des écrivains
       de Lionel Duroy
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd