L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 22 avril 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2018
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

''L'homo mixus vaincra mais dans une planète moribonde''
Andreï Makine   Au-delà des frontières
Grasset 2019 /  19 € - 124.45 ffr. / 224 pages
ISBN : 978-2-246-81857-1
FORMAT : 13,0 cm × 20,5 cm
Imprimer

Avec son nouveau roman Au-delà des frontières, Andrei Makine nous livre une variation à trois sur le thème ritournelle de la place de l'homme dans notre société décadente.

Vivien De Lynden, jeune homme extrémiste et obsédé, par lequel le roman débute en quelques chapitres obscurs et dérangeants, propose un brûlot apocalyptique, Le Grand Déplacement, en Libye de tous les progressistes "fauteurs de troubles". Cet idéalisme nationaliste illuminé et fébrile le conduira au suicide.

Le narrateur reçoit le manuscrit de Lynden par sa mère Gaia - dans la mythologie, personnification de la terre, ancêtre maternel des races divines et des monstres. "Les premiers chapitres m'ont convaincu que l'auteur était impubliable - ce qui donnait envie de le défendre" ; "or, le héros s'est dérobé, fuyant dans le romanesque, le sarcasme, le badinage anti-utopique". Cependant, en relisant les dernières feuillets, l'évocation de la qibla, modeste peinture au pouvoir apaisant par sa grâce absolue, lui fait penser à un troisième écrivain : Gabriel Osmonde...

L'histoire se complique, Gabriel Osmonde est le pseudonyme sous lequel Makine a notamment publié L Alternaissance ; dans ce texte, c'est un personnage du roman, aventurier fantasque, qui aime comparer son destin à celui d'Aristote Onassis et de ses trois naissances : biologique, sociale, mystique.

Osmonde a déjà lu Le Grand Déplacement et en a conclut : "Lynden est effrayé par ses propres prophéties... Il a besoin de croire que le monde peut être encore sauvé !". Adepte de la métapraxie qui par impulsion transcranienne procure à l'homme une perception surhumaine, Osmonde s'occupe des publications des ''diggers'', groupuscules anarchiques qui prônent une nouvelle façon de vivre.

Gaia reçoit donc la réponse : son fils défunt ne sera pas publié. Elle qui a été de tous les combats humanitaires, antithèse de ce fils hussard, trouvera la rédemption auprès de l'auteur et dans le renoncement.

Dans ce roman, Makine joue au dédoublement de façon très adroite, la construction est habile. Le style très intellectuel, cependant, rend la lecture difficile et la profusion de points de suspension agace le lecteur déjà noyé dans un océan de concepts philosophiques répétitifs.


Raymonde Roman
( Mis en ligne le 01/03/2019 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd