L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 7 décembre 2022
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Littérature Américaine  
 

L'histoire d'une vie. L'histoire d'un pays
John Williams   Stoner
Le Dilettante 2011 /  25 € - 163.75 ffr. / 380 pages
ISBN : 978-2-84263-644-9
FORMAT : 14,2cm x 20,6cm

Anna Gavalda (Traducteur)
Imprimer

C'est l'histoire d'une vie ; une vie banale, mélancolique qui aurait pu être réussie. C'est l'histoire d'une vie austère et triste en apparence, riche certainement pour le héros et ses mots à l’intérieur. Enfin... Stoner, c’est l’anti-héros par excellence. C'est l'histoire d'un homme, donc, William Stoner, fils de fermier du fin fond du Missouri qui décide de faire des études et qui, passionné de Shakespeare, devient diplômé de lettres en 1914. C'est l'histoire de Stoner qui prend la décision difficile de quitter les siens et son milieu, de prendre l'ascenseur social et d'embrasser une carrière d'universitaire littéraire dans le domaine qui le passionne ; les lettres, les mots.

Un peu tôt peut-être, Stoner jette son dévolu sur celle qui sera sa femme et qui se révèle être un personnage compliqué, hystérique, une personnalité névrosée. Stoner investit alors sa relation avec sa fille dont la mère est incapable de s'occuper tandis qu'il subit son mariage raté. Stoner est un bon professeur qui investit aussi sa carrière à Columbia et s'occupe de ses étudiants avec soin. Stoner est un homme de devoir. Il est voûté et maladroit, humble et effacé mais c’est un personnage attachant.

On vibre avec le héros lorsqu'«au cours de sa quarante troisième année, William Stoner apprit ce que d'autres, bien plus jeunes, avaient compris avant lui : que la personne que l'on aime en premier n'est pas celle que l'on aime en dernier». Stoner s’autorise une aventure avec une jeune professeure ; aventure qui s'enfuit comme elle est entrée dans sa vie ; aussi vite. Le héros mène alors une double vie «bien cloisonnée» et contre toute attente, sa vie  maritale s'adoucit.

Mais le bruit de la relation du vieil universitaire avec la jeune femme se repend comme une trainée de poudre au sein de l'université et dans cette Amérique pudibonde, la carrière de Stoner commence à pâtir ; celui-ci se fait maltraiter par ses collègues de l’université. Stoner encaisse ; les livres sont là et sa passion pour l’enseignement le sauve. Puis du mariage raté, il va passer à la retraite obligée pour des raisons de santé.

On balaie le siècle sur fond d'histoire américaine riche et intéressante ; les guerres et des crises économiques, la prohibition ; autant de faits passionnants qui ont secoué le pays. C'est un livre agréable et bien écrit, oublié et redécouvert par Anna Gavalda qui l’a formidablement traduit. Il n’y a rien de palpitant dans ce livre pessimiste et pourtant on y rentre avec plaisir ; jamais on ne s’y ennuie ; c’est cela peut-être la magie de la littérature. Un extraordinaire hommage aux livres, aux mots et à la vie intérieure, et un ouvrage qui confirme l’idée que l’on peut tout supporter lorsqu’on a la littérature comme compagne.


Anne de Gaillande
( Mis en ligne le 07/11/2011 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd