L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 10 avril 2020
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Un roman sombre et intime
Anne-Sophie Stefanini   Vers la mer
Le Livre de Poche 2013 /  6.60 € - 43.23 ffr. / 208 pages
ISBN : 978-2-253-16651-1
FORMAT : 11,0 cm × 17,8 cm

Première publication en août 2011 (JC Lattès)
Imprimer

Vers la mer est le premier roman, paru chez Lattès en 2011 (aujourd'hui en format poche), d'Anne-Sophie Stefanini, jeune auteure âgée alors de 29 ans.

Laure va partir... Laure est un être en équilibre fragile, qui a grandi dans l’absence d’un père et le silence d’une mère solitaire. Un livre qui ne la quitte jamais, Le Livre des voyageurs, lui a donné des désirs d’aventure. Sa mère est bien partie, elle, dix neuf ans.

Sa mère, Catherine, universitaire passionnée de la Rome antique, qui n’aime fréquenter que les musées, les chapelles et les ruines. Catherine, aussi brune que Laure est blonde ; deux femmes si semblables et si différentes. Elles forment à elles deux une «société intime» en retraite, solitaire et sans danger à l’abri des murs du savoir et des habitudes, chacune attentive à l’autre.

Partir... Catherine ne cherche pas à retenir Laure : Alger, El Oued, Aïn Sefra valent bien le voyage. Elle aussi est partie... ou plutôt elle a fui l’évidence d’un avenir inéluctable et tragique qu’incarnait sa propre mère. Catherine va accompagner sa fille jusqu’à Nice, elle va la mettre sur la route de l’aventure. Mais plus qu’un voyage, c’est une errance qui, de jours en nuits, va obliger Catherine à remonter le temps. Avec ce qui lui reste de mémoire ponctuelle, elle va cerner cette maladie héréditaire qui détruit l’esprit puis le corps. L’oubli, la mémoire enfuie, une «chance» sur deux de les transmettre à son tour à Laure.

Laure ne sait pas. Laure ne soupçonne rien. Catherine, ravagée par une culpabilité aussi dérisoire que destructrice qui l’a privée de vie sociale et de sommeil, a tu à Laure cette lourde hérédité. Sur la route vers Nice, séparées quelques heures dans une ville grise et inconnue, elles vont faire toutes deux des rencontres improbables. Catherine va buter sur un jeune Algérien errant qui fera revenir pour un instant à la surface de sa mémoire défaillante le mirage de ses amours romaines. Laure fera la rencontre d’une vieille pocharde aux yeux blancs avec qui elle partagera une bouteille de vin mauvais. Et, soudées par un avenir commun, séparées par une appréhension différente de leur actualité, mère et fille continuent leurs voyages désunis.

Le lecteur, happé par le brouillard du roman, plonge avec les personnages dans un univers confus de désarroi, d’incertitude et de peur. Un roman sombre et intime qui ne peut laisser indifférent.


Annie Lopez
( Mis en ligne le 15/07/2013 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd