L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 4 juin 2023
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Sacrée année !
A. J. Jacobs   L’Année où j’ai vécu selon la Bible
Actes Sud - Babel 2010 /  10,50 € - 68.78 ffr. / 506 pages
ISBN : 978-2-7427-8992-4
FORMAT : 11cmx18cm

Traduction de Yoann Gentric

Première publication française en septembre 2008 (Éditions Jacqueline Chambon).

Imprimer

Une des belles surprises de cette rentrée littéraire 2008 (aujourd'hui en poche) : l´année biblique de A.J. Jacobs donne un roman jubilatoire, drôle, intelligent et sans prétention aucune. L´auteur, rédacteur au magazine Esquire, avait déjà commis outre-atlantique un premier roman à l´idée intéressante : l´histoire d´un homme qui, animé d´une soif de savoir… encyclopédique, s´applique à lire in extenso les 44 millions d´entrées de l´encyclopédie (The Know-it-All, dont on attend vivement la traduction française) !

L’idée est ici la même et découle de la première expérience en toute logique : A.J. Jacobs s’attaque le temps d’une année à un autre best-seller historique, la Bible, avec pour mot d’ordre d’en suivre à la lettre les préceptes et les enseignements, les règles morales (facile ! Quoique notre citadin consumériste ait du mal à éviter le mensonge, les commérages et la tentation, tapie à chaque coin de rue, chaque vitrine, chaque décolleté et enseigne publicitaire de Manhattan) et les rites insolites (beaucoup moins facile !!!). «Le sujet de cette année, c´est de suivre les règles. Strictement. À la lettre. Et de voir ce qui se passe». Le tout sous la forme d´un journal.

Comment l´idée est-elle venue à M. Jacobs ? D’abord, il est juif mais loin d´être pratiquant. Une expédition dans l'antre de sa propre culture s’imposait. Il vit ensuite dans un pays à la population passablement marquée par la religion ; une enquête sociologique lui semble tout aussi nécessaire pour comprendre – et tester – ce rapport particulier des Américains à Dieu, du fondamentalisme outrancier à la religion la plus light et new age, façon développement personnel. Autre raison : A.J. est père, d´un petit garçon à qui il entend donner l´éducation la mieux inspirée, et de deux jumeaux à venir ; sa femme Julie est enceinte... et plutôt compréhensive des débordements théologiques de son époux. Premier débordement : en quelques semaines, A.J. se laisse pousser une barbe de prophète (voir la couverture et les photos illustrant chaque entrée de chapitre), prompte à dissuader les bisous et effrayer aussi les passants dans la rue !

Autres débordements... tous les rites préconisés par les Écritures vétéro et néotestamentaires (l’ami J.C. intrigue aussi notre ami A.J.), du sacrifice animal aux règles alimentaires et vestimentaires : M. Berkowitz, spécialiste de la chose, inspecte pour lui les fibres, afin de séparer, comme il se doit, la laine et le lin... Un cénacle de coachs ès religion aide notre ami dans son enquête, tout comme les nombreux prêtres, pasteurs, rabbins, témoins de Jéhovah, télévangélistes et assimilés à qui il rend visite : un saisissant panel à la Michael Moore sur la religion américaine dans tous ses états ; A.J. fait même le voyage en Israël, où il retrouve un oncle quelque peu illuminé et ostracisé par sa famille...

Une enquête, celle d´un journaliste écrivain ; pas une quête : A.J. se revendique au final comme «un agnostique fervent» et la seule affinité qu'il rencontre avec les Textes, outre leur socle moral bien entendu, c´est celle de ses propres névroses, l´assouvissement bienvenu de ses TOC, une commun penchant pour la répétition, une fascination partagée pour la taxinomie et une égale fixation sur la pureté et l´impureté.

Pour le reste, il est ce progressiste chevronné, quelque peu ahuri par les préceptes misogynes, racistes et homophobes de certains illuminés, un homme d´aujourd'hui, façonnant sa propre religion par emprunts, ici et là, comprenant bien qu´ici réside toute la différence avec les Textes qu´il s´applique à décortiquer : «J´essaie de suivre en solitaire une voie qui a été spécifiquement tracée pour les foules».

Mais tout cela reste au final très humain, fruit de maints bricolages, relectures et récupérations - comme un article de Wikipédia, souligne A.J. Jacobs : bien vu. En quelques 500 pages lues avec une gourmandise franche, parce que tout ici donne envie - le propos, l’humilité et l’humour -, A.J. Jacobs donne une rafraîchissante leçon d´humanisme.

Amen...


Bruno Portesi
( Mis en ligne le 05/04/2010 )
Imprimer

Ailleurs sur le web :
  • Lien vers le site officiel d´A.J. Jacobs
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd