L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 21 janvier 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

J’ai épousé un crétin
Kyôko Okazaki   Rock
Casterman - Sakka 2010 /  12,50 € - 81.88 ffr. / 184 pages
ISBN : 978-2-203-00623-2
FORMAT : 15x20 cm
Imprimer

Rock a 17 ans et épouse sur un coup de tête Astro, le frère de la directrice d’agence qui l’emploie comme mannequin. Mais le quotidien et ses travers prennent rapidement le pas sur l’idylle débutante : tromperies, disputes et désillusions minent peu à peu ce (trop) jeune couple. Néanmoins, Rock continue à aimer follement Astro, malgré ses multiples défauts et son égoïsme sans bornes. Un long chemin de croix débute alors pour la jeune fille, qui cherche par tous les moyens à reconquérir l’idiot de son cœur.

Écrit au début des années 90, le one shot se déroule dans le milieu très fric et coke de la mode, qui catalyse à merveille le trait si vif d’Okazaki, la crudité de ses dialogues et la verve de ses scénarii. Survolté, mené tambour battant, le manga dresse le portrait sans concession de personnages ambivalents, un peu losers, spectateurs de leurs existences frivoles et désinvoltes. Terriblement égoïstes, tous cherchent à tirer partie de leurs relations avec les autres, et particulièrement le couple Rock/Astro, qui serait une incarnation de l’amour passionnel mais surtout de l’amour vache. Complots, trahisons et cocufiages en tous genres alimentent cette petite bombe trash qui égratigne au passage le milieu de la mode, dépeint comme futile, dépravé et dangereux.
Le style percutant de l’auteur laisse toutefois de la place pour un peu de compassion, par le truchement d’une narratrice aux états d’âmes touchants qui suscitent une certaines complicité avec le lecteur. Difficile d’en vouloir vraiment à Rock, une fille un peu paumée qu’Okazaki compare très justement à une Edie Sedgwick de fin de siècle.


Océane Brunet
( Mis en ligne le 23/08/2010 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Helter Skelter
       de Kyôko Okazaki
  • River's edge
       de Kyôko Okazaki
  • Pink
       de Kyôko Okazaki
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd