L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 10 avril 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Fantastique  
 

Lovecraft viscéralement
Florent Calvez   Reanimator
Delcourt - Mirages 2008 /  14.95 € - 97.92 ffr. / 112 pages
ISBN : 978-2-7560-0919-3
FORMAT : 16,7x25,7 cm
Imprimer

Howard Philip Lovecraft a ses fidèles, amateurs d’un fantastique à l’ancienne, au style classique, voire victorien, un fantastique qui joue sur les atmosphères et les ambiances pour emmener son lecteur, doucement mais sûrement, jusqu’à une vérité finale et en générale terrifiante… Un auteur classique, étonnamment actuel (voire indémodable) et toujours envoûtant : une institution en somme et il n’est jamais très évident de s’attaquer à une institution. C’est pourtant ce que vient de faire, avec brio, Florent Calvez (un habitué du fantastique un peu décalé avec Nelson Lobster), en adaptant une nouvelle classique du maître de Providence, Herbert West, réanimateur.

L’histoire est classique, celle du jeune médecin tout à la fois solitaire, étrange, passionné et brillantissime, le « savant fou » qui veut percer les mystères de la vie et les vaincre… En l’occurrence, le récit est à la première personne, celle d’un ami et témoin des tentatives d’Herbert West pour ressusciter les morts, et vaincre la Camarde, tentatives qui ne font qu’accoucher de zombies peu coopératifs, voire pire… car il ne faut pas jouer avec des forces qu’on ne maîtrise pas.

Chez Lovecraft, tout est dans l’ambiance et le choix des mots, et Florent Calvez l’a parfaitement compris : il s’est tout à la fois emparé de la nouvelle pour en restituer la substantifique moelle, par la grâce d’un graphisme inspiré, en sachant s’effacer devant le texte. Le résultat aurait forcément conquis Lovecraft lui-même. Dans l’atmosphère glauque et désespérante d’une petite ville américaine du XIXe siècle, Herbert West déambule, son regard enfantin derrière des lunettes de savant. Il a l’air sage et gentil, version adulte et monomaniaque d’un Harry Potter, mais ses projets sont grandioses et fous en même temps. La mise en scène est sobre et volontairement classique : pas de cinémascope ni d’effets forcés, mais au contraire, une attention clinique pour les visages, les postures, les corps et les ombres (à commencer par la couverture, caravagesque). L’album, monochrome, couleur sépia, distille subtilement l’angoisse jusqu’au dénouement final ; rien de gore ni de sanglant, à peine quelques zombies très humains, l’horreur n’est pas visuelle, elle est insidieuse. Bref, une adaptation magnifique qui, il faut l’espérer, en appellera d’autres de la même qualité. Lovecraft réanimé par Calvez… un programme d’avenir !


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 06/05/2008 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les aventures extraordinaires de Nelson Lobster (tome 2)
       de Eric Corbeyran , Florent Calvez
  • Nyarlathotep
       de Rotomago , Julien Noirel
  • Necronomicon
       de Patrice Wooley
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd