L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 9 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Les grands classiques  
 

Extrait du journal Spirou cuvée 1973
 Lambil   Raoul Cauvin   Pauvre Lampil
Dupuis 2008 /  15 € - 98.25 ffr. / 48 pages
ISBN : 978-2-8001-4269-2
FORMAT : 22x30 cm
Imprimer

Avec le premier album de Pauvre Lampil, on plonge dans une faille temporelle de 35 ans.
En 1973, Willy Lambil vient à peine de reprendre au pied levé le dessin des Tuniques Bleues après la mort de Louis Salvérius. Lui qui pratiquait le semi-réalisme dans les aventures de Sandy et son kangourou, le voilà contraint de s’insérer dans un style purement comique. L’évolution qu’il donnera à la série jusqu’à un équilibre bien senti de vraisemblance et de caricature jouera pour une bonne part dans son succès, jusqu’à devenir un des best-sellers des éditions Dupuis.
C’est aussi sa première collaboration avec le scénariste Raoul Cauvin. Double renversement dans sa carrière, qui le conduit peut-être à s’interroger sur son métier. Car quelques mois sont à peine passés que le journal Spirou accueille dans sa rubrique Carte Blanche deux pages parodiant la vie d’un dessinateur de bande dessinée.

Pauvre Lampil était né. Série parallèle aux Tuniques bleues depuis trente-cinq ans, sans jamais rencontrer un succès comparable.
Dans les sept albums publiés au fil des années, Lambil et Cauvin construisent une autofiction déprimée, où les auteurs se disputent et ne rencontrent jamais le succès escompté. Un regard ironique traité comme le serait n’importe quelle série humoristique de Spirou : sous forme de gags.
Le premier album, réédité ici pour l’anniversaire de Cauvin, vaut particulièrement pour le portrait historique qui en découle : on retrouve une époque pas toujours révolue, celle d’un artisanat de la bande dessinée. Toute la bande du journal est présente, Franquin, Tillieux, Walthéry, Deliège…
Par contre, on remarque paradoxalement la quasi-absence de Cauvin dans l’album. Sa paternité dans les premiers gags n’est pas systématique, ceux qu’il signe sont souvent mentionnés en bas de page, comme un détail. Son personnage, surtout, n’apparaît presque pas : le seul duo comique (d’ailleurs fort efficace) est celui de Lampil et de son boucher. Spirou n’a pas encore à l’époque achevé son parcours de reconnaissance des scénaristes. Le rôle de Cauvin ira en grandissant dans les albums et dans les années suivantes.
On lit aussi, entre les lignes, la dépendance à la maison d’édition, quand Lampil va demander à M. Dupuis une augmentation comme le ferait n’importe quel salarié. Et le statut ambigu de l’auteur de bande dessinée, déjà largement reconnu dans les médias, au festival d’Angoulême ou à la télévision, mais pourtant légèrement méprisé, car « il ne faut pas être bien malin pour dessiner ».
On retrouve, surtout, la solitude du dessinateur face à sa page, sa déprime et ses doutes. Lampil a la malchance d’être régulièrement pris pour Franquin, ce qui annonce toujours une désillusion.

Curieusement, les éditions Dupuis ont choisi de laisser les couleurs d’époque, pastels et taches blanches. Cela a beaucoup vieilli, mais rajoute un côté mélancolique à cette lecture ancienne.
Certains gags évoquent irrésistiblement les cousins plus récents de Pauvre Lampil, du Gang Mazda au Gottferdom Studio. Et l’on sent derrière la nostalgie un petit bout de permanence dans la bande dessinée.


Clément Lemoine
( Mis en ligne le 08/12/2008 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les Tuniques Bleues, tome 44 : "L'oreille de Lincoln"
       de Lambil , Raoul Cauvin
  • Les Grandes Amours contrariées
       de Raoul Cauvin , Bercovici
  • Le Vieux Bleu
       de Raoul Cauvin , François Walthéry
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd