L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 19 avril 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Adaptation  
 

Drame victorien
 Yann    Edith   Les Hauts de Hurlevent, d'Emily Brontë (volume 1)
Delcourt 2009 /  9.95 € - 65.17 ffr. / 48 pages
ISBN : 978-2-7560-1380-0
FORMAT : 22,6x29,8 cm
Imprimer

La société victorienne, ses hiérarchies rigides, ses rudesses… Tout un monde, cruel pour les pauvres et les délaissés. L’histoire des Hauts de Hurlevent est un classique, le récit d’un enfant Heathcliff, adopté par un brave homme, Mr Earnshaw, qui l’a trouvé dans un caniveau et le ramène chez lui. Mais l’enfant de la rue, bohémien à la peau sombre, regard noir et caractère un peu sauvage à apprivoiser, se heurte à la haine d’une partie de sa nouvelle famille et des proches, à commencer par Hindley, le fils de Mr Earnshaw, peu enclin à le considérer comme un frère, et à peine comme un être humain. Entre les deux enfants, le duel ne fait que commencer, alors que Catherine, la soeur d’Hindley, s’amourache peu à peu du petit sauvageon, devenu un beau jeune homme. Mais la vie est cruelle et se charge d’éloigner, un temps, les deux jeunes gens. Catherine se marie “dans son monde” et Heathcliff, à bout d’humiliations, s’enfuit. La vie reprend sur la lande… jusqu’au retour de Heathcliff, assoiffé de justice…

Les Hauts de Hurlevent relèvent quasiment du huis clos : une demeure sombre perdue dans une lande, un face-à-face entre deux enfants que tout oppose, une “bonne” (sic.) société hostile à Heathcliff, perclue de préjugés, plus bête que méchante… mais si idiote ! L’adaptation de Yann est édulcorée, mais efficace : en quelques paroles et quelques images, il a su mettre en scène une ambiance, une atmosphère, une époque même. Le graphisme d’Edith peut, dans un premier temps, surprendre, plus enfantin qu’adulte… On se dit que l’ouvrage est quand même un classique, que c’est une histoire sérieuse… une réaction victorienne ? Puis, très vite, le graphisme convainc, par son attention aux détails, aux personnages, aux allures, aux regards échangés. Le style d’Edith ne dénature pas l’histoire, au contraire, il va à l’essentiel, à savoir l’égarement d’un enfant dans un monde brutal de grandes personnes, et confronté à d’autres petits adultes en réduction, déjà imbus de préjugés. Exploitant les aspects psychologiques du roman, Edith a su individualiser chaque personnage, conférer à chacun une épaisseur. Une belle adaptation, fidèle à l’esprit de la collection Ex-Libris.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 11/05/2009 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Basil et Victoria (tome 4)
       de Yann , Edith
  • Basil et Victoria (tome 2)
       de Yann , Edith
  • Le Tombeau des Champignac
       de Yann , Fabrice Tarrin
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd