L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 25 janvier 2021
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Temps Présent  
 

Construction d'une identité nationale
Zeev Sternhell   Aux origines d'Israël - Entre nationalisme et socialisme
Gallimard - Folio histoire 2004 /  11.90 € - 77.95 ffr. / 838 pages
ISBN : 2-07-030161-3
FORMAT : 11x18 cm

Ouvrage paru une première fois en France en 1998 (Fayard).

L'auteur du compte rendu : Rodolphe Sambou est titulaire du diplome de l'IEP de Toulouse et d'un DEA d'histoire à la Sorbonne.

Imprimer

A l’heure où le débat sur le sionisme fait rage en France, on ne peut que se réjouir de la réédition de ce livre écrit en 1995, dans la mesure ou celui-ci éclaire un aspect souvent méconnu, à savoir l’évolution historique du sionisme qui préside et accompagne l’érection de l’Etat d’Israël.

Historien surtout connu pour ses travaux controversés sur la droite française, professeur à l’Université Hébraïque de Jérusalem, militant de l’association pacifiste Shalom Archav (La Paix Maintenant), l’auteur appartient par ses ouvrages sur Israël à la mouvance que l’on a communément et peut être hâtivement nommée «nouvelle histoire», bien que son œuvre fût indéniablement une contribution majeure à l’évolution de l’historiographie israélienne.

Ce renouveau, dont les figures de proue sont Tom Segev, Benny Morris, Zeev Sternhell et Elie Barnavi, est dû en partie à l’ouverture des archives des années de fondation de l’Etat, et s’est traduit par de nouvelles interrogations sur les conditions dans lesquelles s’est établi le foyer national juif (le Yichouv) en Palestine aux XIXe et XXe siècles, sur l’attitude de ses dirigeants pendant le génocide des juifs d’Europe puis à l’égard des survivants, sur la nature de la Déclaration d’Indépendance de 1948 et sur la place que celle-ci accordait aux Arabes de Palestine, sur la double nature paradoxale du caractère juif et démocratique de l’Etat, ou encore sur la place accordée à la religion.

La thèse centrale de l’ouvrage de Zeev Sternhell est esquissée par son sous-titre, «entre nationalisme et socialisme». Le demi siècle qui précède la création d’Israël a vu l’idéal socialiste réformateur et collectiviste se muer en exaltation nationaliste. Le mouvement travailliste confronté à la double exigence de construction d’une Nation et l’émergence d’une société juste et égalitaire a très tôt fait prévaloir l’exaltation du fait national sur l’idéal socialiste.

A travers une description minutieuse de la genèse du socialisme sioniste, de ses acteurs et penseurs, il ressort un certain nombre de thèmes récurrents : la prévalence de l’ensemble sur l’individu, le refus de toute installation de l’Etat hors d’«Eretz Israel», l’influence d’idéologues favorables à la prégnance de la religion dans l’Etat, la construction d’un appareil répressif par Ben Gourion, l’exacerbation de la révolution culturelle et nationale. Ainsi, l’idéal socialiste, incarné par le kibboutz, ne serait qu’un «mythe fondateur» indispensable à l’édification d’un Etat, et instrumentalisé pour asseoir la légitimité nationale. On mentionnera également l’intérêt de la postface où l’auteur s’interroge sur le conflit israélo palestinien, sur les causes de l’échec du processus de paix ou encore son regard sur l’évolution actuelle de la société israélienne.

L’ébranlement du mythe du sionisme socialiste a eu un retentissement majeur en Israël. Critiqué parfois à juste titre pour le choix partial des sources de l’auteur, Aux origines d’Israël n’en constitue pas moins un ouvrage indispensable à une meilleure compréhension des enjeux auxquels doit faire face la nation israélienne. Cet ouvrage et la controverse qui s’ensuivit contredisent par ailleurs l’idée d’une historiographie israélienne consensuelle sur le fait sioniste. Il intéressera plus largement ceux qui portent leur attention au caractère historique, provisoire, symbolique et arbitraire de la construction des identités nationales, dont Zeev Sternhell fustige la sacralisation actuelle, et qui déplore la rémanence nauséabonde du culte du sang et du sol.


Rodolphe Sambou
( Mis en ligne le 01/06/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Un entretien avec Zeev Sternhell
  • Ni droite Ni gauche, l’Idéologie fasciste en France
       de Zeev Sternhell
  • La Droite révolutionnaire, 1885-1914
       de Zeev Sternhell
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd