L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 3 juin 2020
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Histoire Générale  
 

Clausewitz boys
R-G Grant   Stratèges - De l'Antiquité à nos jours
Flammarion 2011 /  360 € - 2358 ffr. / 40 pages
ISBN : 978-2-08-125440-4
FORMAT : 26cm x 30,8cm

Cédric Perdereau (Traducteur)

L'auteur du compte rendu : Gilles Ferragu est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Paris X – Nanterre et à l’IEP de Paris.

Imprimer

ternelle injustice, on ne retient souvent d’une bataille, d’une guerre même, que le nom des quelques grands commandants, idéalement victorieux, quand les humbles soldats, la brave chair à canon, n’a au mieux qu’un héros anonyme, le «soldat inconnu». Aux soldats, l’oubli, au stratège, l’Histoire.

Hommage au stratège donc, que l’on se figure souvent comme un vieil officier, éloigné des combats et qui, depuis un château, pousse des pions sur une carte à la manière d’un jeu d’échec… Un beau stéréotype, qui ignore quelques grandes figures de généraux et d’amiraux marchant en tête de leurs hommes. Et qui ne voit dans la bataille, et plus encore dans la guerre, qu’une immense partie de ''Risk''. Bien évidemment, la stratégie est plus complexe : la stratégie, autrement dit, la définition d’un but et de la manière d’y parvenir, suppose déjà un rapport à l'État ainsi qu’au régime politique (le stratège n’étant, hors tête couronné, qu’un serviteur de l'État, un connétable… dont la gloire ne doit pas faire pâlir celle du souverain : cf. le destin des maréchaux de Staline), une manière de s’adapter au contexte international, économique autant qu’au cadre géographique. La stratégie renvoie aussi à cette part de calcul, d’audace, de chance et de promptitude qui peut décider du sort d’une bataille. Si la troupe est le bras armé d’un régime, d’une nation, elle a besoin d’une tête pensante… La figure du stratège mérite donc qu’on s’y arrête, avec ce bel ouvrage coordonné, une fois de plus, par R.G. Grant.

Depuis l’Antiquité, où domine la figure d’Alexandre le Grand, jusqu’aux guerres contemporaines (guerre froide jusqu’à l’Afghanistan et l’Irak notamment), en passant par la guerre navale, la guerre mondiale, la guerre coloniale, la guerre en dentelle, la guerre asymétrique – le terrorisme, symbolisé dans cet ouvrage par Oussama ben Laden – ou bien la guérilla, la «petite guerre», on chemine à travers différents types de conflits de stratégies et donc de stratèges. En avançant par périodes chronologiques, ainsi que par grandes aires géographiques et par types de guerre (navale, aérienne, mondiale…), les auteurs proposent un tableau très structuré. Chaque page, portant sur une période, une campagne, une aire géographique, propose plusieurs fiches de stratèges : autour d’une iconographie riche et variée (peinture, sculpture, photographie…), qui fait voisiner stratèges, armes et images de bataille. La galerie de personnages est ample, près de 240 commandants, avec, dans un récit court, leur fait d’arme le plus notoire ainsi que quelques informations biographiques.

Une présentation impeccable et un texte clair, comme d’usage dans cette collection, font de l’ouvrage un beau volume, qui se laisse feuilleter et lire. Au chapitre des regrets, on aurait apprécié une tentative de définition de la stratégie et du stratège (le titre anglais de l’ouvrage, «commanders», s’avère du reste plus large et fait plutôt référence au «chef de guerre»). De même, les notices sont parfois un peu rapides (ce qui s’explique, vu l’ampleur du corpus) et si certains «grands» chefs sont honorés d’une double page, nombreux sont ceux dont on ne saisit pas toujours l’originalité. Enfin, une réflexion sur certains théoriciens (comme Clausewitz) ou le cas Hitler, crédité de certaines intuitions militaires payantes, aurait pu être envisagée.

Les amateurs d’histoire militaire connaissent désormais bien le nom de R.G. Grant : après Batailles, Soldats, Armes, Batailles navales et La Seconde Guerre mondiale, ce nouvel opus continue l’exploration du champ de bataille… en prenant un peu de recul, en se plaçant non plus sur le terrain, dans la tranchée, mais plutôt dans les sphères de commandement et de la décision : le monde des stratèges (du moins des bons !). La qualité est toujours la même : de magnifiques illustrations, une large synthèse qui va de l’Antiquité jusqu’à nos jours, et une vision encyclopédique, qui brasse les diverses formes de conflits. Un ouvrage de référence, qui trouve sa place aux côtés des précédents, pour une histoire en images de la guerre.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 18/10/2011 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Batailles
       de R-G Grant , Collectif
  • Armes
       de R-G Grant , Collectif
  • Soldats
       de R-G Grant
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd